Cours prénataux: des effets bénéfiques pour les futurs parents

Cours prénataux: des effets bénéfiques pour les futurs parents

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les cours prénataux seraient efficaces pour renforcer le sentiment de confiance des parents face à la grossesse et à l’accouchement, selon un avis de l’INSPQ.
Agence Science-Presse

4 janvier 2016 | Dans plusieurs régions du Québec, des cours prénataux sont offerts pour informer et pour aider les futurs parents à se préparer à l’accouchement et à l’arrivée de leur bébé. Ces cours seraient particulièrement efficaces pour renforcer leur sentiment de confiance et les aider à se sentir mieux soutenus, révèle un avis publié par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Selon les auteurs, les cours prénataux stimuleraient le sentiment de confiance face à la grossesse et à l’accouchement parce qu’ils fournissent de précieuses informations qui encouragent les parents à s’impliquer dans la prise de décision entourant la naissance. De plus, comme les rencontres prénatales sont favorables aux échanges entre futurs parents, elles permettraient la création d’un réseau social qui deviendra plus tard une source de soutien émotif.

Par ailleurs, les rencontres prénatales peuvent avoir une influence sur la santé de la mère et du bébé, mais à condition de cibler les éléments sur lesquels les parents ont un plus grand contrôle. Par exemple, les rencontres prénatales peuvent aider une mère à mieux se conformer au suivi de grossesse recommandé et favorisent l’allaitement en offrant de l’information à ce sujet, ce qui permettra de faire un choix éclairé. Elles n’auront toutefois pas d’effets sur la durée des différentes phases du travail, sur le type d’accouchement ou sur l’état de santé du bébé à la naissance même si ces cours abordent le sujet du déroulement du travail.

En raison des effets positifs des rencontres prénatales de groupe pour les parents, les experts de l’INSPQ conseillent au ministère de la Santé et des Services sociaux de les offrir à tous les futurs parents. Ils suggèrent aussi d’adapter le contenu des cours prénataux selon les besoins des parents présents et d’insister sur les choix et les comportements sur lesquels les parents ont un meilleur contrôle.

Cet avis a été rédigé à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec. Les auteurs sont arrivés à ces conclusions en analysant les études parues sur le sujet entre 2004 et 2015.


Source : Institut national de santé publique du Québec

Partager

À lire aussi