Les enfants, plus vulnérables aux changements climatiques

Les enfants, plus vulnérables aux changements climatiques

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les enfants seraient particulièrement vulnérables aux menaces posées par les changements climatiques, selon l’Académie américaine de pédiatrie.
Agence Science-Presse

9 décembre 2015 | Les enfants seraient particulièrement vulnérables aux menaces posées par les changements climatiques, selon une prise de position publiée par l’Académie américaine de pédiatrie quelques semaines avant la conférence de Paris.

Parmi les menaces évoquées par l’Académie, on retrouve les catastrophes naturelles, les vagues de chaleur intense, la mauvaise qualité de l’air et l’augmentation des infections. Les enfants seraient très vulnérables à ces dangers puisqu’ils sont en pleine croissance. Ils risqueraient également davantage de se blesser ou de vivre du stress post-traumatique à la suite d’une catastrophe naturelle. Pour leur part, les enfants âgés de moins de 1 an seraient particulièrement vulnérables à l’augmentation des températures. Enfin, selon l’Organisation mondiale de la santé, plus de 88 % des maladies attribuées aux changements climatiques affecteront les enfants de moins de 5 ans.

De plus, comme les changements climatiques ont également des effets sur les plantes, les animaux et les écosystèmes, l’alimentation et la sécurité des enfants seraient aussi en jeu. Les enfants vivant dans des pays défavorisés seraient ceux qui souffriront le plus des changements climatiques, soulignent l’organisme.

Ces données alarmantes doivent être prises en compte dans le dialogue mondial sur le climat, conclut l’Académie américaine de pédiatrie. Elle invite donc les dirigeants politiques à prendre les mesures nécessaires pour limiter les changements climatiques et ainsi protéger les enfants de ces menaces.

L’Académie américaine de pédiatrie a mis au point un document basé sur des données scientifiques et confirmant les liens entre les changements climatiques, la santé, le développement, le bien-être et l’alimentation des enfants.


Sources : The Guardian et Pediatrics

Partager

À lire aussi