Garderie: des effets sur le développement des enfants plus vulnérables

Garderie: des effets sur le développement des enfants plus vulnérables

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Fréquenter régulièrement un service de garde favoriserait le développement des enfants qui vivent dans des milieux familiaux difficiles.
Agence Science-Presse

25 novembre 2015 | Fréquenter régulièrement un service de garde favoriserait le développement des enfants qui vivent dans des milieux familiaux difficiles, confirme une étude américaine.

Selon les résultats de l’étude, les enfants qui vivaient dans un environnement bruyant, malpropre, avec une routine peu structurée et habité par un grand nombre de personnes avaient davantage de difficultés au niveau de leur développement intellectuel, de leur vocabulaire et de leur comportement. Toutefois, plus ces tout-petits fréquentaient régulièrement un service de garde, plus les répercussions négatives de leur milieu familial s’atténuaient. En fait, ces effets disparaissaient complètement si l’enfant allait à la garderie plus de 35 heures par semaine.

Dans un environnement familial chaotique, plusieurs facteurs peuvent influencer le développement de l’enfant en agissant comme des distractions qui nuisent à sa capacité à gérer son attention et son excitation, expliquent les chercheurs. Par conséquent, lorsque l’enfant passe du temps dans un service de garde, il est moins exposé à ce milieu difficile.

L’étude a été menée sur 1200 enfants, provenant en majorité de familles à faible revenu. Ils ont été suivis de l’âge de 7 mois à 5 ans. Les chercheurs ont observé les interactions des enfants avec leurs parents à la maison ainsi qu’avec les éducateurs des services de garde. À l’âge de 4 et 5 ans, les scientifiques ont évalué leur développement intellectuel, leur vocabulaire, leurs résultats scolaires et leur comportement.


Sources : Eurekalert et Early Childhood Research Quaterly

Partager

À lire aussi