Sommeil agité: des répercussions sur le comportement

Sommeil agité: des répercussions sur le comportement

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les tout-petits qui ont des problèmes de sommeil seraient plus susceptibles de développer des troubles d’attention et de comportement.
Agence Science-Presse

15 octobre 2015 | Les tout-petits qui ont des problèmes de sommeil seraient plus susceptibles de développer des troubles d’attention et de comportement, avance une nouvelle étude réalisée auprès de 43 enfants.

Pour arriver à cette conclusion, des chercheurs israéliens ont analysé le sommeil d’enfants lorsqu’ils étaient âgés de 1 an grâce à un bracelet spécial qui permettait d’évaluer les cycles de sommeil. Ils ont ainsi remarqué que les enfants dont le sommeil était de mauvaise qualité avaient de la difficulté à se concentrer à l’âge de 3 ou 4 ans. Leurs parents rapportaient également davantage de problèmes de comportement. Selon les scientifiques, les troubles du sommeil en bas âge pourraient donc être un signal d’alarme pour des problèmes de développement plus tard.

D’autres études sont arrivées à des résultats similaires. Les chercheurs ne comprennent toutefois pas encore très bien ce qui pourrait expliquer ce lien entre le sommeil et les troubles de l’attention ou du comportement. Ils proposent toutefois que des prédispositions génétiques ou des facteurs environnementaux pourraient avoir des répercussions à la fois sur le sommeil et sur d’autres aspects du développement.

Les chercheurs rappellent donc aux parents de ne pas hésiter à discuter avec le médecin de leur enfant si celui-ci éprouve des troubles de sommeil. Une amélioration du sommeil pourrait en effet améliorer la capacité d’attention et le comportement des tout-petits plus tard.


Sources : Science Daily et Developmental Neuropsychology

Partager

À lire aussi