Mieux comprendre les émotions améliorerait l'attention

Mieux comprendre les émotions améliorerait l'attention

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les tout-petits avec une meilleure compréhension des émotions seraient moins susceptibles de développer des problèmes d’attention.
Agence Science-Presse

29 juillet 2015 | Les tout-petits qui ont une meilleure compréhension des émotions seraient moins susceptibles d’avoir des problèmes d’attention, suggère une étude réalisée en Allemagne auprès de 261 enfants âgés de 3 à 6 ans.

Les chercheurs ont en effet observé que les tout-petits avec une moins bonne connaissance des émotions au début de l’expérience avaient plus de difficultés à se concentrer un an plus tard selon l’évaluation de leur éducateur. La connaissance des émotions comprend la capacité à les reconnaître chez soi et chez les autres, à les exprimer avec des mots et à gérer les réactions qu’elles causent, expliquent les scientifiques.

D’après les chercheurs, certains enfants seraient donc distraits, car ils doivent continuellement se concentrer sur la compréhension de leurs émotions, puis sur celles de leurs amis et enfin sur la bonne façon d’y réagir. En améliorant leur compréhension émotionnelle, les enfants arriveraient à mieux prédire leur comportement et celui des autres. Ils pourraient alors consacrer plus d’énergie au contrôle de leur attention. Une mauvaise compréhension des émotions pourrait donc être un facteur-clé dans le développement d’un trouble du déficit de l’attention, concluent les auteurs.


Sources : Medical News Today et Kindheit und Entwicklung

Partager

À lire aussi