La coopération entre parents, un coup de pouce pour bien commencer l’école

La coopération entre parents, un coup de pouce pour bien commencer l’école

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


La coopération entre parents pendant la petite enfance aiderait les tout-petits à mieux s’adapter à la vie scolaire, révèle une étude américaine.
Agence Science-Presse

26 janvier 2015 | La coopération entre parents pendant la petite enfance aiderait les tout-petits à mieux s’adapter à la vie scolaire, révèle une étude américaine.

Les enseignants interrogés dans le cadre de l’étude ont en effet signalé que les enfants dont les parents avaient bénéficié d’une formation prénatale favorisant la coopération dans le couple connaissaient moins de problèmes d’adaptation sociale comme l’isolement, l’anxiété ou la dépression. Chez les garçons, les professeurs ont aussi remarqué moins de cas d’hyperactivité et d’agressivité.

Le but de la formation était d’encourager la coopération des parents quant à l’éducation de leurs enfants, expliquent les chercheurs. Lorsque les parents forment une équipe, ils se sentent plus soutenus et plus en confiance. Ils sont également moins stressés et moins déprimés. C’est ce qui aurait un effet positif sur le développement des tout-petits, croient les scientifiques.

Ainsi, les parents coopératifs démontreraient plus de chaleur et de patience envers leurs enfants. La coopération entre parents, jumelée aux habiletés parentales, aiderait donc les tout-petits à développer leurs capacités d’adaptation. Arrivés à l’âge scolaire, ils interagiraient alors mieux avec leurs amis et leurs enseignants, éviteraient les distractions et se concentraient davantage sur leurs devoirs.

L’arrivée d’un enfant constitue une transition difficile pour les parents, rappellent les chercheurs. Selon eux, leur étude indique toutefois qu’il est possible d’aider les couples à traverser positivement cette période et que cela aura des bénéfices à long terme pour leur enfant.

Cette étude a été menée auprès de 80 couples qui attendaient leur premier enfant. La moitié d’entre eux ont reçu la formation. Quelques années plus tard, les parents et les enseignants devaient répondre à un questionnaire évaluant le comportement de l’enfant et son adaptation à l’école.


Sources : Eurekalert et Journal of Family Psychology

Partager

À lire aussi