Siège d'auto: ne le retournez pas trop vite!

Siège d'auto: ne le retournez pas trop vite!

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


La majorité des parents inverserait trop hâtivement l’orientation du siège d’auto pour bébé, indique une étude américaine
Agence Science-Presse

16 janvier 2015 | La majorité des parents retournerait trop tôt le siège d’auto pour bébé, indique une étude américaine réalisée auprès de 500 parents d’enfants âgés de 1 à 4 ans.

Selon leurs résultats, 24 % des parents ont dit avoir retourné le siège d’auto avant que leur tout-petit ait eu 1 an et seulement 23 % ont attendu que leur bébé ait 2 ans. Aux États-Unis, il est conseillé de laisser le siège vers l’arrière jusqu’à ce que l’enfant dépasse la limite de poids ou de taille mentionnée par le fabricant, ou jusqu’à ce qu’il ait 2 ans.

La Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ) recommande d’asseoir l’enfant dans un siège orienté vers l’arrière le plus longtemps possible et de respecter les limites de taille et de poids du fabricant, même si ses jambes touchent le dossier de la banquette arrière. Certains sièges sont même conçus pour être laissées vers l’arrière jusqu’à ce que l’enfant pèse 20 kg (45 lb).

Positionner le siège d’auto vers l’arrière réduit le risque de blessure sérieuse en cas d’accident, car il soutient le cou de l’enfant lors d’un impact. Selon les chercheurs, plusieurs raisons incitent les parents à retourner le siège d’auto trop tôt. Certains croient que leur enfant est trop grand pour l’orientation vers l’arrière ou qu’il est plus facile d’installer l’enfant dans un siège orienté vers l’avant. D’autres souhaitent voir leur enfant pendant le trajet en voiture.

Selon la SAAQ, seulement la moitié des enfants circulant dans un véhicule motorisé sont installés correctement dans un siège adapté à leur poids et à leur âge.


Sources : MedicalXpress, Academic Pediatrics et Institut national de santé publique du Québec

Partager

À lire aussi