Disputes parentales: néfastes pour la gestion des émotions des enfants

Disputes parentales: néfastes pour la gestion des émotions des enfants

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les enfants apprendraient difficilement à gérer leurs émotions quand ils voient leurs parents se disputer.
Agence Science-Presse

24 septembre 2014 | Les enfants de moins de 5 ans apprendraient plus difficilement à gérer leurs émotions quand ils voient leurs parents se disputer souvent.

Des chercheurs américains ont en effet observé que la violence à la maison et les conflits conjugaux influençaient à long terme l’apprentissage et le comportement des tout-petits. Ceux-ci composeraient alors moins bien avec la peur ou la tristesse. Cela les rendrait aussi plus à risque de souffrir d’anxiété et de dépression plus tard. Par ailleurs, la désorganisation à la maison et la pauvreté influenceraient également le développement émotionnel des tout-petits.

Des études ont démontré que les enfants vivant dans un climat tendu seraient constamment sur un pied d’alerte et que cette inquiétude les empêcherait de gérer correctement leurs émotions. Ce comportement persisterait même dans un environnement calme comme celui de l’école. Les chercheurs soulignent donc l’importance d’offrir du soutien aux parents pour les aider à résoudre leurs problèmes relationnels ou financiers.

L’étude a été menée auprès de 1 025 enfants de 2 à 58 mois. Leurs parents ont dû répondre à des questionnaires et se prêter à différents tests. Les chercheurs ont également évalué le niveau de désorganisation des familles. La capacité à reconnaître et à gérer les émotions des tout-petits a été analysée un peu avant 5 ans.

 

Sources : ScienceDaily et Development and Psychopathology

Partager

À lire aussi