Boissons de riz: déconseillées pour les tout-petits

Boissons de riz: déconseillées pour les tout-petits

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les tout-petits ne devraient pas consommer de boissons à base de riz en raison de leur trop grande concentration en arsenic.
Agence Science-Presse

28 juillet 2014 | Les tout-petits ne devraient pas consommer des boissons à base de riz, selon la Société européenne de gastroentérologie, hépatologie et nutrition pédiatrique. Ces boissons contiendraient une trop grande concentration d’arsenic, une substance cancérigène à long terme.

Comme plusieurs autres aliments, le riz renferme naturellement de larsenic. La plus grande concentration se trouverait dans l’enveloppe externe du riz, partie de la plante à partir de laquelle sont faites les boissons de riz. Ainsi, le risque d’ingérer de l’arsenic serait plus grand lorsque l’on boit des boissons de riz que lorsque l’on mange simplement du riz.

Les chercheurs estiment que les jeunes enfants seraient exposés à des doses d’arsenic 2 à 3 fois plus importantes que les adultes, car le riz et les produits qui en sont dérivés sont très utilisés à l’âge du sevrage. Les auteurs de l’étude suggèrent donc d’éviter de donner aux tout-petits des boissons de riz et de varier les céréales en leur offrant aussi de l’avoine, de l’orge, du blé et du maïs.

Les préparations pour nourrissons à base de riz demeurent toutefois appropriées pour les bébés allergiques au lait de vache et au soya. Les chercheurs recommandent cependant que la teneur en arsenic de ces produits soit déclarée et que les médecins et les parents soient informés des risques associés lorsqu’ils décident d’utiliser ces préparations.

Au Canada, aux États-Unis et en Europe, la présence d’arsenic dans les aliments n’est pas réglementée.

La valeur nutritive des boissons de riz
Ce « substitut » de lait est moins riche en protéines que le lait de vache et la boisson de soya. Les boissons de riz sont donc moins nourrissantes. Elles sont également pauvres en matières grasses et toutes ne sont pas enrichies en nutriments (calcium et vitamine D, notamment).


Sources : Medical News Today et Journal of Pediatric Gastroenterology & Nutrition

Partager

À lire aussi