Faire la sieste pour une meilleure mémoire

Faire la sieste pour une meilleure mémoire

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Faire une sieste en après-midi aiderait les enfants à retenir plus durablement leurs apprentissages.

Agence Science-Presse | Loin d’être une perte de temps, faire la sieste en après-midi améliorerait l’apprentissage des enfants en développant leur mémoire, conclut une petite étude américaine.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont testé la mémoire de 40 enfants d’âge préscolaire en leur présentant, en matinée, des images d’un jeu de mémoire. Les tout-petits devaient mémoriser l’emplacement de 9 à 12 images. Dans l’après-midi, certains enfants étaient encouragés à faire une sieste de 80 minutes et les autres devaient rester éveillés.

En matinée, tous les enfants se souvenaient de l’emplacement d’un nombre semblable d’images. Par contre, les tout-petits qui avaient fait une sieste se souvenaient mieux de l’emplacement des images en après-midi ainsi que le matin suivant. Ces résultats laissent donc croire que le sommeil de nuit ne pourrait pas remplacer la sieste lorsqu’il est question de mémoire.

Chaque jour, les enfants d’âge préscolaire sont bombardés de nombreuses informations (initiation aux lettres et aux formes, interactions sociales, etc.), qu’ils emmagasinent dans des régions du cerveau dédiées à la mémoire à court terme. Une période de repos permettrait donc de transférer ces informations vers des régions de la mémoire à long terme pour que les tout-petits puissent mieux retenir leurs apprentissages.

Plusieurs pédiatres encouragent déjà les parents à faire faire la sieste à leurs enfants car, en plus d’améliorer la mémoire, elle permettrait une meilleure santé générale, une diminution des infections, moins de crises et une amélioration de l’humeur.


Source : Health Day

26 septembre 2013

Partager

À lire aussi