Bébé n’aurait pas peur des hauteurs

Bébé n’aurait pas peur des hauteurs

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


La peur des hauteurs n’est pas innée. Elle apparaîtrait plutôt lorsque les bébés sont capables de se déplacer, vers 9 mois.
iStock_000000363011XSmall

29 juillet 2013 | Avant l’âge de 9 mois, un bébé n’a absolument pas peur du vide révèle une récente étude américano-japonaise. Cette crainte n’apparaîtrait que peu après que l’enfant commence à ramper.

Pour comprendre comment la peur des hauteurs se développe, les chercheurs ont placé des bébés sur une surface en verre. Pour créer une impression de « vide », une section de cette surface était transparente et révélait le plancher un peu plus bas. Les chercheurs comparaient ensuite les réactions des bébés. Ceux qui étaient capables de se déplacer seuls évitaient de se promener sur la partie transparente de la surface et leur rythme cardiaque s’accélérait s’ils s’en approchaient. En revanche, les bébés qui ne savaient pas encore marcher à quatre pattes ne montraient pas de tels signes de peur.

Les résultats de cette expérience suggèrent qu’en se déplaçant par lui-même, l’enfant guide ses mouvements en se fiant prioritairement aux informations fournies à son cerveau par ses yeux. La peur des hauteurs n’est donc pas reliée aux chutes comme on serait porté à l’imaginer.

En somme, l’apparition de cette crainte est salutaire puisqu’elle pousse les enfants à perfectionner leurs mouvements de locomotion et à prendre conscience que l’environnement comporte certains dangers à éviter, concluent les chercheurs.

Source : Psychological Science

Agence Science-Presse et Équipe Naître et grandir

Partager

À lire aussi