Dodo sur le dos ne nuit pas à la motricité de bébé

Dodo sur le dos ne nuit pas à la motricité de bébé

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


La campagne« Dodo sur le dos » n’aurait pas eu d’impact négatif sur la motricité globale des bébés contrairement à des craintes soulevées.

Agence Science-Presse | La campagne « Dodo sur le dos », introduite il y a 20 ans afin de réduire les cas de mort subite, n’aurait pas eu d’impact négatif sur la motricité des bébés contrairement à des craintes soulevées.

C’est la conclusion de chercheurs albertains qui ont voulu vérifier si cette pratique nuisait vraiment à la capacité des bébés de se retourner du ventre au dos et du dos au ventre. Pour ce faire, ils ont analysé les habiletés motrices de 725 nourrissons âgés de 8 mois et moins.

Ils ont comparé leurs observations à d’autres recensées au début des années 1990. Selon leurs résultats, les bébés qui dorment sur le dos apprennent à se retourner en moyenne au même âge que ceux qui dormaient sur le ventre à l’époque.

Placer les bébés sur le ventre lorsqu’ils sont éveillés et leur offrir un environnement stimulant aurait plus d’impact sur le développement de leur motricité globale que la position adoptée dans leur lit.


Sources : Science daily et Early Human Development

10  juin 2013

Partager

À lire aussi