Dodo la nuit et sieste le jour: un sommeil différent

Dodo la nuit et sieste le jour: un sommeil différent

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


L’hérédité jouerait un rôle important dans le sommeil des enfants la nuit.

Agence Science-Presse | L’hérédité jouerait un rôle important dans la durée du sommeil des enfants la nuit, soutient une récente étude québécoise. Le jour, durant les siestes, ce serait toutefois l’environnement de l’enfant qui aurait le plus d’influence.

Pour les besoins de cette étude, les mères de près de 500 couples de vrais jumeaux (monozygotes) et de faux jumeaux (dizygotes) devaient rapporter les habitudes de sommeil de leurs enfants de 6 mois à 4 ans.

Selon les résultats, les gènes influenceraient à 50 % la durée du sommeil la nuit tandis que le jour, cette proportion serait de 33 %. La durée des siestes serait davantage déterminée par des facteurs environnementaux (la routine du sommeil adoptée par les parents, par exemple). Plus l’enfant vieillit, plus ces facteurs externes influenceraient son sommeil le jour.

Les chercheurs estiment qu’il est important de se pencher sur les facteurs environnementaux jouant un rôle sur la qualité des siestes puisque le manque de sommeil a déjà été associé à l’obésité, à des troubles du comportement et à de faibles résultats scolaires.


Source : Pediatrics et Reuters

3  juin 2013

Partager

À lire aussi