Solvant, décapant, essence: les tout-petits plus à risque d'empoisonnement

Solvant, décapant, essence:  les tout-petits plus à risque d'empoisonnement

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les hydrocarbures (essence, solvant, décapant, etc.) sont particulièrement dangereux lorsqu’ils sont avalés ou respirés par les enfants.

Agence Science-Presse | Solvant, décapant, essence : les hydrocarbures domestiques figurent en tête des 10 produits responsables d’empoisonnement de jeunes enfants aux États-Unis.

Une analyse effectuée dans les hôpitaux américains pour enfants rapporte plus de 100 000 cas d’empoisonnement chez les enfants de 2000 à 2009 dont 40 % chez les moins de 5 ans. Les tout-petits, âgés de 1 à 2 ans, et plus particulièrement les petits garçons, sont les plus à risque.

Dans les maisons, de nombreux produits domestiques contiennent des hydrocarbures qui se présentent généralement sous forme liquide, mais qui s’évaporent lorsqu’on en verse. Les hydrocarbures sont particulièrement dangereux lorsqu’ils sont avalés ou respirés par les enfants, entraînant des dommages à leurs petits poumons.

Un incident sur trois (33 %), lié à l’exposition à un hydrocarbure, se produit durant la saison estivale contre 17 à 19 % pendant l’hiver. L’été, les produits chimiques sont davantage à portée de main des tout-petits en raison de l’utilisation de torches pour le jardin (tiki), de réchauds de camping, de tondeuses à essence, de solvants pour la peinture, etc.

Pour diminuer le risque d’empoisonnement lié aux hydrocarbures domestiques, il est recommandé :

  • d’entreposer les produits en hauteur, là où les enfants ne peuvent ni les atteindre, ni les voir;
  • de verrouiller les placards des hydrocarbures domestiques;
  • de les garder dans leur emballage original, muni d’une protection pour les enfants;
  • de surveiller les enfants lorsque ces produits sont utilisés;
  • de contacter le Centre antipoison en cas de doute.


Source : Eurekalert

17  mai 2013

Partager

À lire aussi