Tablettes et jeux vidéo: mieux que la télé, disent des experts

Tablettes et jeux vidéo: mieux que la télé, disent des experts

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Au lieu de s’asseoir devant la télévision, vos enfants devraient peut-être opter pour les tablettes ou même, les jeux vidéo!

7 février 2013 - Au lieu de s’asseoir devant la télévision, vos enfants devraient peut-être opter pour la tablette ou même, les jeux vidéo! Ce sont les étonnantes conclusions formulées récemment par deux équipes de recherche.

Un récent rapport de l’Académie française des sciences avance que l’utilisation de la tablette favoriserait chez les bébés - aidés par un parent, un frère ou une sœur plus âgés - leur développement intellectuel.

La tablette constituerait même pour les 0 à 2 ans, un objet d’exploration et d’apprentissage à considérer, au même titre que certains objets ou jouets (peluches, cubes en bois colorés, hochets…).

L’Académie des sciences déconseille toutefois l’exposition précoce et excessive des bébés à la télévision, jugée trop passive.

Pour les enfants âgés de 2 ans à 6 ans, la tablette pourrait s’avérer un outil pédagogique intéressant pour les initier aux nombres et les préparer à la lecture. Elle serait aussi utile pour éveiller et exercer leur capacité d’attention visuelle, ainsi que les aider à construire une représentation mentale de leur environnement.

Mais gare à la surexposition, car « c’est aussi l’âge où de façon spontanée l’enfant pourrait se réfugier de façon excessive dans le monde virtuel des écrans », mettent en garde les chercheurs. Il faut donc les éduquer très tôt à une pratique modérée.

Les jeux vidéo

Quant à l’utilisation des jeux vidéo en bas âge, ils offrent plus d’interactivité que la télévision, conclut une étude australienne, menée auprès de 10 000 enfant âgés de 2 ans à 5 ans.

Les jeunes enfants australiens joueraient aux jeux vidéo une trentaine de minutes chaque jour tandis qu’ils consommeraient de 2 à 3 heures de télévision quotidiennement. C’est bien au-delà des recommandations nationales australiennes, soit 1h de télé par jour.

En comparaison à la télévision, les jeux vidéo encourageraient les enfants à une certaine interactivité (faible à modérée). Ils pourraient même susciter chez certains l’envie de pratiquer des activités sportives.

À la lumière de leurs résultats, les chercheurs soutiennent que les parents devraient inciter leurs enfants à jouer à des jeux vidéo plutôt qu’à regarder la télévision. Cette activité stimulerait l’estime de soi et même certaines habiletés cognitives, comme l’attention, la motivation et la résolution de problèmes, rappellent-ils.

Les jeux violents devraient toutefois être écartés puisqu’ils ne sont pas appropriés pour les jeunes enfants. Un usage modéré respectant les recommandations mises de l’avant (1 heure d’utilisation par jour) devrait cependant être respecté.

Gérer le temps d’écran

Le défi pour les parents reste sans doute de gérer le temps d’écran des enfants. La meilleure manière de le contrôler serait d’imposer un temps limite quotidien, mais aussi de proposer des activités de remplacement comme le sport, la lecture et les jeux.

D’autres astuces peuvent aussi aider les parents à gérer le temps d’utilisation des écrans de tous genres :

  • Débrancher les écrans et les ranger quand ils ne servent pas. Hors de la vue, ils sont moins tentants.
  • Le soir, s’assurer que le temps d’usage des tablettes, des jeux vidéo et de la télé soit terminé 2 heures avant le moment du coucher pour que leur exposition n’interfère pas avec le sommeil des enfants.
  • Placer les écrans dans une zone passante où les utilisateurs seront moins absorbés et où il sera possible de comptabiliser facilement le temps passé devant les écrans.

 

Isabelle Burgun – Agence Science-Presse

 

Partager

À lire aussi