La couche, un obstacle à la marche?

La couche, un obstacle à la marche?

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


C’est l’épaisseur de la couche entre les jambes qui affecterait l’équilibre, déjà fragile, de l’enfant lorsqu’il marche

1er février 2013 - Si les couches gardent les petites fesses au sec, elles rendraient toutefois plus difficile l’apprentissage de la marche, avance une récente étude.

C’est la conclusion à laquelle est arrivée une équipe de chercheurs après avoir comparé la démarche de 60 bébés, pourvus ou non de couche, âgés de 13 mois (des marcheurs débutants) et de 19 mois (des marcheurs expérimentés).

Dans le groupe des bébés de 13 mois, 10 ont chuté lorsqu’ils ne portaient pas de couche. Ceux qui portaient des couches jetables ont été plus de la moitié (17 bébés) à tomber. Du côté des bébés qui portaient des couches lavables, les deux tiers (21 bébés) ont chuté.

Chez les bébés âgés de 19 mois, 4 sont tombés lorsqu’ils étaient pourvus de couches jetables ou lorsqu’ils étaient nus contre 8 dans le groupe des couches lavables.

C’est l’épaisseur de la couche entre les jambes qui affecterait l’équilibre, déjà fragile, des bébés lorsqu’ils marchent. Étant plus épaisses, les couches en tissus occasionneraient davantage de faux pas.

L’étude ne permet pas de dire si les couches ont un effet à long terme sur l’apprentissage de la marche. Néanmoins, les chercheurs estiment que marcher sans couche pourrait accélérer le développement de la marche.

Enfin, bien qu’elles facilitent la vie de nombreux parents, certains adeptes de « l’hygiène naturelle » pensent que sans couche, l’enfant apprend à être propre plus rapidement.

 

Isabelle Burgun – Agence Science-Presse

 

Partager

À lire aussi