Pour qui votre enfant votera-t-il plus tard?

Pour qui votre enfant votera-t-il plus tard?

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


L’attitude des parents envers leurs enfants de leur vie pourrait prédire la manière dont ces derniers voteront une fois adultes.

6 novembre 2012 - Une récente étude américaine suggère que l’attitude des parents envers leurs enfants durant les 5 premières années de leur vie pourrait prédire la manière dont ces derniers voteront une fois adultes.

Les chercheurs se sont basés sur les données recueillies auprès de parents de 708 enfants tirées d’une étude portant sur les soins dans la petite enfance et le développement des enfants.

Ces parents avaient répondu à un questionnaire sur les pratiques parentales au moment où leurs enfants étaient âgés d’un mois. Les chercheurs évaluaient par la suite si les parents avaient davantage une attitude autoritaire (ex. : « les enfants devraient toujours obéir à leurs parents ») ou permissive (ex. : « les enfants ont le droit d’être en désaccord avec leurs parents »). Ils avaient aussi été questionnés, lorsque leurs enfants étaient âgés d’environ 4 ans et demi, sur le tempérament de ces derniers.

Résultats : à l’âge de 18 ans, les enfants de parents dont les pratiques étaient jugées autoritaires avaient des valeurs plutôt conservatrices tandis que ceux de parents plus permissifs défendaient des valeurs plus libérales. Du côté du tempérament des enfants, les plus peureux s’avéraient aussi les plus conservateurs. Les enfants plus turbulents, comme les plus attentifs, penchaient davantage vers les libéraux.

Ces conclusions confirment les résultats d’autres études comportant plusieurs faiblesses méthodologiques, selon les chercheurs qui ont voulu tester à nouveau certaines théories de la psychologie politique. Ils soutiennent que cette étude aide à mieux comprendre les liens entre le développement de la personnalité des enfants et les attitudes parentales.

 

Isabelle Burgun – Agence Science-Presse

 

Partager

À lire aussi