Piscine: dans l'eau, en toute sécurité

Piscine: dans l'eau, en toute sécurité

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


La noyade est la deuxième cause de décès en importance chez les enfants de moins de 5 ans.

13 juillet 2012 - Les enfants aiment jouer dans l’eau. Malheureusement, chaque année, plusieurs se noient dans des piscines résidentielles ou pour enfants. Et cet été, le bilan des noyades est particulièrement sombre : le nombre de petites victimes est plus élevé qu’à l’habitude.

La noyade est la deuxième cause de décès en importance chez les enfants de moins de 5 ans. Une étude de la Croix-Rouge canadienne révèle que les nourrissons et les tout-petits de 1 à 4 ans représentent le plus haut taux de mortalité par noyade au Canada. Dans le monde, ce sont 30 000 enfants qui décèdent après être tombés dans l’eau.

Le lieu où se produit la noyade dépend de l’âge et du stade de développement de l’enfant. Lorsque les enfants se déplacent seuls, c’est généralement dans les piscines qu’ils se noient.

Attirés par l’eau, les jeunes enfants se déplacent vite et peuvent se noyer dans seulement quelques centimètres d’eau, soit 2,5 cm (1 pouce). Les bébés peuvent se noyer dans une baignoire ou même dans un seau d’eau.

Surveillance en tout temps

Il est important de ne pas laisser les jeunes enfants seuls : près de la moitié des nourrissons et des tout-petits étaient seuls au moment de la noyade, 38 % étaient sous la surveillance d’adultes et 17 % étaient surveillés par des mineurs.

Certaines mesures permettent de limiter les dangers de noyade, rappelle la Société canadienne de pédiatrie. Ainsi, les bébés devraient être maintenus par un adulte en tout temps, car ils sont trop petits pour porter un vêtement de flottaison.

Les tout-petits devraient toujours se trouver à distance de bras d’un adulte lorsqu’ils se trouvent dans l’eau ou à proximité de l’eau. Les cours de natation représentent aussi une excellente occasion de participer à une activité amusante et de sensibiliser l’enfant. Ils ne protègent cependant pas les enfants et ne les empêcheront pas de se noyer.

La Société de sauvetage recommande un ratio de supervision d’au moins 1 adulte pour 2 jeunes enfants et d’un adulte par bébé.

Les règles de sécurité

De trop nombreuses tragédies surviennent dans les piscines dépourvues de clôture. Il faut donc sécuriser le lieu de baignade pour le rendre sécuritaire pour les jeunes enfants.

À ce sujet, Santé Canada recommande aux parents de :

  • installer une clôture et une porte qui empêcheront les enfants d’entrer dans la piscine;
  • toujours fermer la porte de la clôture à clé;
  • ne pas placer de jouets, de meubles de jardin ou d’outils proches de la clôture de la piscine. Les enfants peuvent grimper sur ces objets pour entrer dans la piscine;
  • de toujours accompagner les enfants qui se baignent ou sont près d’une piscine;
  • de faire porter un gilet de sauvetage ou un VFI (vêtement de flottaison individuel) aux enfants de moins de 3 ans et ceux qui ne peuvent pas nager;
  • de faire participer les enfants à des cours de natation et de sécurité nautique;
  • de garder à portée de main, près de la piscine, un équipement de sauvetage et une trousse de premiers soins, ainsi qu’une liste de numéros de téléphone d’urgence.

Établir certaines règles permettra à l’enfant d’avoir conscience du danger et de prévenir la noyade et les blessures :

  • défense de nager hors de la présence d’un adulte;
  • défense de courir ou de pousser;
  • défense de boire ou de manger.

 

Isabelle Burgun – Agence Science-Presse

Partager

À lire aussi