Les avantages d'être attentif

Les avantages d'être attentif

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


7 février 2012 - De jeunes enfants démontrant une grande attention, et ce, dès la maternelle, augmenteraient leur chance de réussite à l’école. Cette aptitude pourrait même faire contrepoids à un environnement social et familial défavorable.

C’est en mesurant la productivité de près d’un millier d’enfants, issus de quartiers défavorisés, que des chercheurs québécois ont réussi à démontrer ce lien entre l’attention de l’enfant à l’école et le cheminement scolaire.

Le développement des compétences axées sur le travail – qui dépend de la capacité qu’a l’enfant de prendre l’école au sérieux — serait plus facile à acquérir chez les enfants attentifs, selon Linda S. Pagani, chercheuse au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine.

« Il faut dire régulièrement aux enfants que l’école leur apprend à bien se comporter au travail et que la classe est leur bureau, un peu comme celui de leurs parents », précise-t-elle.

Les garçons, les enfants plus agressifs ou lents dans leurs apprentissages seraient plus à risque de se retrouver dans un groupe au cheminement scolaire plus faible en raison d’une participation moindre en classe.

La chercheuse croit aussi que les enfants auraient tout à gagner que leurs parents leur apprennent l’importance d’être persévérants, concentrés, coopératifs, autonomes et à avoir une attitude productive. Et cela peut même commencer avant l’école.

Voici les recommandations de la professeure Linda S. Pagani pour favoriser l’attention durant la petite enfance :

  • Ne stimulez pas trop votre enfant avec des bruits importants et des lumières brillantes.
  • Évitez de mettre votre enfant devant la télévision avant 2 ans et pas plus de deux heures par jour après deux ans.
  • Apprenez à vos enfants à prêter attention en jouant par exemple, au jeu « cherche et trouve », en faisant des jeux de mémoire et en prenant le temps de jouer aux cartes avec eux.
  • Ne fumez pas durant la grossesse pour éviter le risque de problèmes d’attention chez votre enfant à naître.
Si votre enfant est facilement distrait, vous pouvez aussi…
  • Prévoir du temps pour jouer avec votre enfant. Pendant ces moments, essayez de le laisser mener le jeu et n’y participez que s’il vous le demande. Cela l’aidera à se concentrer.
  • Aider votre enfant à repousser les distractions. Ne lui demandez pas de mettre la table quand la télévision est branchée et que le chien court partout.
  • Respecter les routines quotidiennes. Les changements de routine peuvent être une source d’anxiété pour les enfants ayant de la difficulté à se concentrer.
Pour d’autres conseils, consultez la fiche L’enfant actif et facilement distrait de Naître et grandir.

 

Isabelle Burgun – Agence Science-Presse

 

Crédit photo : Bokan / Dreamstime.com

Partager

À lire aussi