Mort subite : plus de risques pour certains bébés

Mort subite : plus de risques pour certains bébés

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


24 août 2011 — Selon une nouvelle publiée sur BBC, il semble qu’un faible poids de naissance soit relié au risque de mort subite du nourrisson.

Les chercheurs recommandent déjà aux parents d’un bébé de moins de 2,5 kg de le faire dormir dans leur chambre, dans un berceau, durant ses 6 premiers mois de vie.

C’est la Foundation for the Study of Infant Deaths qui a établi le constat mentionné. La raison première en demeurerait toutefois le tabagisme passif. Les bébés ayant un faible poids à la naissance seraient quand même plus vulnérables.

D’autres facteurs ont aussi été relevés. On pense ici au sexe, car les garçons seraient plus à risque, la monoparentalité et le trop jeune âge de la mère. Il est donc primordial, si un nouveau-né rejoint l’une ou plusieurs de ces conditions, de redoubler de prudence.

 

BUM

Crédit photo : Louisa Stokes / FreeDigitalPhotos.net

Partager

À lire aussi