Obésité: l'influence prédominante du père

Obésité: l'influence prédominante du père

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


10 juin 2011 — Une recherche américaine parue dans le Journal of Nutrition Education and Behavior1 nous indique que le père aurait un impact plus grand que la mère quant aux risques d’obésité de leur progéniture.

La qualité de l’alimentation des enfants est influencée par le style parental, par le temps disponible pour les repas en famille et également par la fréquentation d’établissements de restauration rapide.

À ce sujet, le Dr Alex McIntosh, le sociologue qui a mené l’étude, explique que les mères et les pères ne fréquentent pas les établissements de restauration rapide pour les mêmes raisons. Lorsqu’un père emmène son enfant dans un établissement de ce type, il y a une notion de « plaisir », de « gâterie » qui est moins présente chez la mère, pour qui ce choix est plus lié à la négligence ou au manque de temps.

Conséquemment, un papa qui fréquente couramment des chaînes de restauration rapide aurait plus souvent des enfants qui suivent cette même habitude.

Au vu de ce constat, les pères auraient tout intérêt à donner l’exemple auprès de leurs enfants pour leur inculquer l’importance des repas pris à la maison, vu l’influence qu’ils ont sur eux.

 

Équipe Naître et grandir

 

1. McIntosh A, Kubena K, Tolle G et al. Determinants of Children’s Use of and Time Spent in Fast-food and Full-service Restaurants. Journal of Nutrition Education and Behavior, 2011; 43 (3).

Partager

À lire aussi