Santé Canada est préoccupé par l'utilisation de lait maternel non traité

Santé Canada est préoccupé par l'utilisation de lait maternel non traité

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


25 novembre 2010 — Santé Canada avise les Canadiens des risques potentiels pour la santé associés à la consommation de lait maternel acheté sur Internet ou directement d’une autre personne.

Se procurer du lait maternel par Internet ou directement d’une autre personne pose un risque pour la santé, car, dans la plupart des cas, on ne connaît pas les antécédents médicaux de la donneuse. La Société canadienne de pédiatrie n’appuie pas le partage de lait maternel non traité.

Danger de contamination

Le lait risque d’être contaminé par des virus comme le VIH ou par des bactéries comme le Staphylococcus aureus qui peut occasionner une intoxication alimentaire. Ce lait peut aussi contenir des traces de substances comme des médicaments d’ordonnance ou en vente libre. Une hygiène défaillante lors de l’extraction, une manipulation et un entreposage inadéquats peuvent aussi causer une altération ou une contamination du lait par des bactéries ou des virus pouvant causer la maladie.

L’allaitement maternelfavorise la santé, la croissance et le développement du nourrisson, et est reconnu de par le monde comme le meilleur mode d’alimentation du bébé. Toutefois, le lait maternel non traité ne doit pas être partagé.

Santé Canada recommande aux Canadiens de consulter leur professionnel de la santé s’ils ont des questions sur l’allaitement maternel ou envisagent de se procurer du lait maternel, soit par Internet, soit directement auprès de quelqu’un.

Partager

À lire aussi