Attention aux fleurs toxiques!

Attention aux fleurs toxiques!

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


7 juillet 2010 – Elles sont belles et attrayantes et enjolivent si gracieusement le jardin! Mais attention, certaines de nos plus jolies fleurs peuvent également être toxiques pour les enfants.

Mieux vaut donc choisir judicieusement celles qui orneront l’extérieur de la maison et ouvrir l’oeil lorsque bébé joue à l’extérieur.

Le centre médical de l’Université du Texas Southwestern1 a récemment émis une liste regroupant les fleurs poison, au contact ou ingérées, et les fleurs qui sont sans danger pour les enfants. Voici quelques-unes des espèces à éviter et d’autres à privilégier.

Les fleurs toxiques

Azalée (rhododendron)
Toxique en raison d’une toxine puissante qu’elle produit (grayanotoxine). Elle entraîne des troubles intestinaux pouvant être graves.

Bégonia
La fleur est sans danger, mais ses feuilles peuvent causer des troubles cutanés et digestifs, parfois respiratoires en provoquant de l’enflure.

Caladium
Peut être dangereuse au contact.

Chrysanthème
Peut causer des dermites et autres troubles cutanés.

Jonquille (Narcisse des prés ou Jeannette)
Toutes les parties de la plante sont toxiques, surtout le bulbe. Elle peut aussi causer des dermites de contact.

Hyacinthe (zircon hyacinthe ou jacinthe)
Toutes ses parties peuvent entraîner des troubles digestifs si ingérées.

Hortensia (hydrangea)
Contient une toxine puissante causant des vomissements et des diarrhées.

Iris
Cause des empoisonnements et des dermites chez les personnes à la peau plus sensible.

Ipomée de Horsfall (Gloire du matin, Morning glory)
Toxique si ingérée. Ses graines sont hallucinogènes et peuvent être dangereuses.

Laurier rose 
Très toxique. Une feuille peut être mortelle même pour un adulte.

Muguet
Entraîne des troubles digestifs et cardiovasculaires si ingéré.

Pervenche (ou petite pervenche) 
Toxique si ingérée.

Poinsettia (Noche buena)
Toxique si ingéré.

Fleurs sans danger

  • Lilas des Indes (fleurs de mousseline)
  • Gardénia
  • Géranium
  • Chèvrefeuille : attention ses baies (fruits rouges) sont toutefois toxiques
  • Impatients (Impatientes)
  • Souci (marigold)
  • Pétunia
  • Rose

La prévention la plus élémentaire est d’apprendre le plus tôt possible à votre enfant à ne pas toucher ou à ne pas manger les plantes. À l’intérieur, placez vos plantes hors de sa portée. À l’extérieur, évitez de placer des plantes toxiques près des aires de jeux. Vous pouvez aussi mettre une clôture autour des plantes dangereuses. Les jeunes enfants ne doivent pas être laissés seuls au jardin.

À mesure qu’il grandit, apprenez à votre enfant à reconnaître les plantes toxiques.

 

Claudia Morissette – Naitreetgrandir.net

 

1. Publié dans UPI.Com, 3 juin 2010

Partager

À lire aussi