Grossesse et infections alimentaires: la listériose et la toxoplasmose

Grossesse et infections alimentaires:  la listériose et la toxoplasmose
Les mesures suivantes visent à prévenir les infections d’origine alimentaire, comme la toxoplasmose et la listériose.

Les mesures suivantes visent à prévenir les infections d’origine alimentaire, comme la toxoplasmose et la listériose. Ces infections sont rares, mais si elles surviennent chez une femme enceinte, leurs conséquences peuvent être sérieuses. La listériose peut causer une fausse couche ou affecter la santé de la mère et celle du nouveau-né. La toxoplasmose est sans danger pour la femme enceinte, mais elle peut, dans de rares cas, gravement affecter la santé du bébé en gestation.

Aliments à éviter

  • Les oeufs crus ou à peine cuits et tous les aliments qui en contiennent (par exemple, la vinaigrette césar maison).
  • Le lait, les fromages, le beurre et autres produits laitiers non pasteurisés. Les fromages à pâte molle (comme le brie et le camembert) ou demi-ferme, même s’ils sont faits de lait pasteurisé, risquent aussi de transmettre la listériose. Évitez d’en manger ou mangez-les cuits en gratin.
  • Les jus de fruits non pasteurisés (par exemple, le cidre de pommes).
  • Le poisson et les fruits de mer crus, surtout les crustacés et les mollusques (huîtres, palourdes et le sushi fait à partir de poisson cru).
  • De la viande, de la volaille, du poisson, des fruits de mer pas assez cuits. Cela inclut les saucisses fumées ou à hot-dogs non réchauffées, les charcuteries non séchées et viandes préparées tranchées, les pâtés et viandes à tartiner, les poissons et les fruits de mer fumés et réfrigérés.
Soyez davantage vigilantes sur les mesures d’hygiène : lavage des mains au savon, nettoyage des fruits et des légumes à l’eau, nettoyage des comptoirs de cuisine, etc.
  • Les germinations crues, comme la luzerne.

Notez que les fines herbes, comme le basilic, le romarin et le thym peuvent être consommées sans problème, en quantité modérée.

D’autres précautions à prendre contre la toxoplasmose

Si vous avez un chat, il peut être porteur de la toxoplasmose et vous la transmettre par ses excréments. Il faut donc que vous évitiez de nettoyer sa litière vous-même. Si personne ne peut le faire pour vous, portez des gants et lavez-vous bien les mains après.

Comme des excréments d’animaux peuvent aussi se retrouver enterrés dans votre jardin, il est recommandé de porter des gants si vous jardinez ou lorsque vous devez toucher à de la terre ou du sable. N’oubliez pas de bien nettoyer les fruits et les légumes qui ont été en contact avec de la terre.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Stéphanie Côté, nutritionniste, Extenso
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Septembre 2012

 

Photo : iStock.com/97

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • AGENCE DE LA SANTÉ PUBLIQUE DU CANADA. Le guide pratique d’une grossesse en santé. [en ligne]. www.phac-aspc.gc.ca.
  • CLINIQUE MAYO. Healthy pregnancy. [en ligne]. www.mayoclinic.com. [en anglais seulement].
  • INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC. Mieux vivre avec notre enfant : de la grossesse à deux ans. [en ligne]. www.inspq.qc.ca.
  • MEILLEUR DÉPART ET CENTRE DE RESSOURCES EN NUTRITION. Bien manger pour avoir un bébé en santé. Canada, 2009.
  • SOCIÉTÉ DES OBSTÉTRICIENS ET GYNÉCOLOGUES DU CANADA. Partir du bon pied. Mississauga, éditions Wiley, 2010, 235 pages.

À lire aussi