Grossesse: l'infection urinaire

Grossesse: l'infection urinaire
On pense souvent que l’envie fréquente et urgente d’uriner est due à la grossesse. Et si c’était une infection urinaire?


Les infections urinaires sont plutôt fréquentes pendant la grossesse. Jusqu’à 13 % des femmes enceintes en feraient l’expérience.

Qu’est-ce qu’une infection urinaire ?

Les infections urinaires sont des infections touchant le système urinaire, c’est-à-dire la vessie et les reins. Les microbes responsables sont généralement des bactéries.

Il existe trois types d’infections urinaires :

  • Présence de bactéries dans l’urine en l’absence de symptômes d’infection : On estime que 2 à 15 % des femmes enceintes en souffriront. Sans traitement, ce type d’infection peut se compliquer et atteindre les reins.
  • Infection de la vessie (cystite) : Cette infection toucherait de 1 à 4 % des femmes enceintes.
  • Infection des reins (pyélonéphrites) : Cette complication est observée chez 1 à 2 % des grossesses. Dans 80 à 90 % des cas, elle se manifesterait pendant le deuxième ou le troisième trimestre.

Quelles sont les complications possibles pendant la grossesse ?

La grossesse augmente le risque de développer une infection urinaire. En effet, les hormones produites pendant la grossesse causent la dilatation de l’urètre, c’est-à-dire le tube par lequel l’urine est éliminée. De plus, l’utérus cause une pression sur les uretères, c’est-à-dire les tubes reliant les reins à la vessie. Pour ces raisons, la vessie se vide plus difficilement, ce qui favorise la multiplication des bactéries. Enfin, la quantité de sucre et de protéines se trouvant dans l’urine augmente, surtout en fin de grossesse, ce qui en diminue l’acidité et crée un environnement idéal pour la croissance des bactéries.

Lorsqu’elles ne sont pas traitées, les infections urinaires peuvent causer des complications pendant la grossesse. Par exemple, elles peuvent déclencher le travail prématurément ou causer la rupture prématurée des membranes. Les infections urinaires non traitées sont aussi associées à la naissance de bébés de petit poids.

Quels sont les symptômes d’une infection urinaire?

Vous pouvez :

  • ressentir un besoin pressant et plus fréquent d’uriner;
  • avoir de la difficulté à uriner ou ne produire que quelques gouttes d’urine malgré la sensation d’avoir toujours envie;
  • avoir du sang dans votre urine ou une urine trouble et foncée;
  • avoir une sensation de brûlure lorsque vous urinez;
  • avoir mal au bas du dos ou du ventre, surtout après avoir uriné;
  • remarquer une odeur étrange provenant de votre urine;
  • faire de la fièvre, avoir des frissons ou des nausées;
  • ressentir une pression dans le bas-ventre ou avoir des contractions.

Certaines femmes peuvent toutefois ne pas ressentir de symptômes malgré la présence de bactéries dans leur urine. L’infection sera alors détectée lors des tests d’urine de routine.

Si, à n’importe quel moment durant votre grossesse, vous croyez que vous pourriez avoir une infection urinaire, appelez votre professionnel de la santé.

Comment traite-t-on cette infection?

Les infections urinaires peuvent être traitées grâce à des antibiotiques. Plusieurs médicaments sont sécuritaires pendant la grossesse. Le médecin déterminera donc le traitement approprié selon la bactérie en cause et l’état de la femme enceinte.

À la suite du traitement, une culture d’urine sera réalisée pour confirmer que toutes les bactéries ont bien été éliminées. Certaines femmes peuvent avoir des infections urinaires à répétition pendant la grossesse. Leur médecin pourrait alors leur prescrire des antibiotiques à prendre de façon préventive jusqu’à 6 semaines après l’accouchement.

Comment prévenir les infections urinaires pendant la grossesse ?

  • Buvez beaucoup de liquides (au moins 8 verres par jour).
  • Essuyez-vous de l’avant vers l’arrière après avoir été à la toilette.
  • Allez à la toilette dès que vous ressentez le besoin d’uriner de même qu’après avoir eu une relation sexuelle.
  • Lavez la région des organes génitaux tous les jours.
Selon certains experts, les canneberges pourraient être bénéfiques pour prévenir les infections urinaires chez les femmes. Toutefois, les médecins ne disposent pas d’études assez solides pour les recommander aux futures mères pendant la grossesse.

À retenir

  • Les infections urinaires sont fréquentes pendant la grossesse.
  • Les infections non traitées peuvent causer des complications.
  • Les antibiotiques guérissent les infections urinaires.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dre Chantale Ouellet, médecin
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Septembre 2020

 Photo : GettyImages/South_agency

Références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la naissance à deux ans : guide pratique pour les mères et les pères. Québec, Institut national de santé publique du Québec. www.inspq.qc.ca
  • EXTENSO. Les canneberges pour prévenir et traiter les infections urinaires. www.extenso.org
  • FRIEL, L.A. Infection urinaire pendant la grossesse. Le manuel Merck. www.merckmanuals.com
  • LÉVESQUE, Sylvie. Soins préventifs et de santé. Institut national de santé publique du Québec. www.inspq.qc.ca
  • MATUSZKIEWICZ-ROWINSKA, Joanna et autres. « Urinary tract infections in pregnancy: Old and new unresolved diagnostic and therapeutic problems », Archives of Medical Science, 2013, p. 67-77.
  • SCHNEEBERGER, C. et autres. Interventions pour la prévention des infections urinaires récidivantes au cours de la grossesse. www.cochrane.org

Partager

À lire aussi