Réseaux sociaux: attention à l'empreinte numérique des enfants

Réseaux sociaux: attention à l'empreinte numérique des enfants
Les informations que vous partagez à propos de votre enfant sur les réseaux sociaux pourraient lui nuire plus tard.


Qu’est-ce que l’empreinte numérique?

Une majorité de tout-petits canadiens de 2 ans et moins sont déjà présents sur les réseaux sociaux parce que leurs parents y publient des commentaires, des photos et des vidéos d’eux. En effet, de nombreux parents partagent des moments marquants de la vie de leurs enfants.

Les parents créent ainsi une empreinte numérique à leurs enfants dès leur plus jeune âge. L’empreinte numérique, ce sont toutes les informations partagées en ligne sur votre enfant (ex. : nom, date de naissance, photos). Ces renseignements personnels peuvent être vus et utilisés par beaucoup de monde et parfois même par des gens mal intentionnés. Cela comporte donc des risques.

Comment protéger votre enfant sur les réseaux sociaux?

Un bon geste à poser pour commencer est d’ajuster les paramètres de confidentialité de vos réseaux sociaux. Par exemple, vérifiez que vos comptes sont privés et assurez-vous que vos publications ne sont pas publiques.

Limitez aussi les publications au sujet de votre tout-petit et questionnez-vous avant de publier quelque chose. Par exemple : est-ce que cette photo permet d’identifier votre enfant? Pourrait-elle le mettre mal à l’aise ou lui nuire plus tard ?

Plus particulièrement :

Évitez les publications qui le montrent dans certaines situations

Autant que possible, ne publiez pas de photos de votre enfant dans une situation embarrassante (ex. : en pleine crise). Ne publiez pas non plus de photos où il est nu, complètement ou en partie (ex. : dans le bain, sur le petit pot).

En effet, ces publications l’exposent particulièrement à certains risques :

  • Atteinte à sa vie privée. Vous décidez à la place de votre enfant de rendre publics des détails de sa vie ou de sa personnalité. Vous lui créez ainsi une identité virtuelle avec laquelle il pourrait ne pas être à l’aise plus tard.
  • Intimidation. Des intimidateurs pourraient utiliser ces photos ou vidéos plus tard pour se moquer de lui.
  • Pornographie juvénile. Les photos et les vidéos de votre enfant pourraient être utilisées à des fins de pornographie, même s’il n’y a pas de nudité. Certains sites utilisent des photos d’enfants dans des situations ordinaires et ajoutent des commentaires pour leur donner un caractère sexuel.

Évitez de publier des informations importantes sur votre enfant

Les informations importantes sont, par exemple : le nom de votre enfant, sa date de naissance, son adresse, le nom de son animal de compagnie, le nom des émissions qu’il regarde, les problèmes de santé qu’il a eus… Si vous tenez à parler d’un événement, publiez plutôt une photo de la fête de votre enfant, par exemple, mais seulement quelques jours plus tard, en y ajoutant un commentaire général, comme : « C’était l’anniversaire de fiston cette semaine! »

Ces publications l’exposent particulièrement aux risques suivants :

  • Utilisation par des entreprises. Des entreprises pourraient utiliser ces informations pour dresser le profil de votre enfant et s’en servir, plus tard, pour lui envoyer des publicités ou pour lui refuser une assurance-vie ou un emploi.
  • Fraude et vol d’identité. Des fraudeurs peuvent obtenir des informations qui servent à confirmer l’identité de votre enfant (date de naissance, nom de famille de sa mère) ou à répondre à des questions de sécurité, comme le nom de son premier animal de compagnie ou de son école primaire. Ainsi, plus tard, des demandes de prêt ou de carte de crédit pourraient être faites en son nom.

Enfin, si vous décidez d’effacer certaines de vos publications pour protéger votre enfant, sachez que certaines personnes peuvent les avoir sauvegardées ou repartagées. Vos publications pourraient donc continuer d’exister ailleurs.

 

Les groupes privés
Il est plus prudent de publier les informations concernant votre enfant dans un groupe privé, à condition de prendre certaines précautions pour restreindre l’accès au groupe. Veiller aussi à ce que le groupe soit « secret », c’est-à-dire que seuls les membres qui y ont accès peuvent le trouver.

À retenir

  • Lorsque vous publiez des photos et des vidéos de votre enfant, vous partagez sans le réaliser plusieurs renseignements personnels.
  • Ces publications pourraient plus tard nuire à la réputation de votre enfant et être utilisées à des fins de publicité, de fraude ou de pornographie juvénile.
  • Limitez les publications au sujet de votre enfant et resserrez les paramètres de confidentialité de vos réseaux sociaux.

 

Naître et grandir

Révision scientifique : Marie-Ève Dumont, Option consommateurs
Recherche et rédaction :
Équipe Naître et grandir
Juillet 2020

 

Photo : GettyImages/svetikd

 

Ressources et références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • OPTION CONSOMMATEURS. Les publications que vous faites au sujet de votre enfant sur les réseaux sociaux ne sont pas sans risque Option Consommateurs. option-consommateurs.org
  • YOUTUBE. Vidéo d’option Consommateurs sur les risques des publications concernant votre enfant (vie privée). youtube.com
  • YOUTUBE. Vidéo d’option Consommateurs sur les risques des publications concernant votre enfant (vol d’identité). youtube.com
  • FACEBOOK. Règles de confidentialité Facebook. facebook.com
  • INSTAGRAM. Sécurité sur Instagram. about.instagram.com

 

Partager

À lire aussi