5 à 6 ans: la motricité fine

5 à 6 ans: la motricité fine

Les mouvements de votre enfant se précisent à mesure qu’il grandit. Suivez les étapes du développement de sa motricité fine entre 5 et 6 ans.

Le développement de la motricité fine signifie que l’enfant utilise certains petits muscles des doigts et des mains pour faire des mouvements précis afin de prendre et de manipuler de petits objets. Il apprend aussi à utiliser ses deux mains en même temps pour effectuer des tâches manuelles.



Développement de la motricité fine de 5 à 6 ans

À cet âge :

  • votre enfant fait des dessins plus précis et avec plus de détails. Par exemple, il peut dessiner sur ses personnages des bras et des jambes attachés au tronc, un corps plus long que large de même qu’un nombre précis de doigts;
  • il colorie une forme simple comme un carré sans dépasser les lignes de contour;
Rappelez-vous que les enfants ne se développent pas tous au même rythme dans tous les domaines. L’information dans ce site Web est conçue pour être générale. Si le développement de votre enfant vous préoccupe, consultez un médecin.
  • il peut découper des formes dont les angles sont droits (carré, rectangle, triangle) ainsi que ronds (cercle);
  • il est capable de plier une feuille en deux en alignant les coins;
  • il tient son crayon avec son pouce et son index;
  • votre enfant attache ses lacets à l’aide d’un noeud vers 5 ans et commence à faire une boucle vers 6 ans si on lui montre comment faire;
  • il est capable d’attacher une ceinture;
  • il montre plus clairement la dominance d’une main et vous êtes capable de dire s’il est droitier ou gaucher.

Peu à peu, votre enfant commence à :

  • dessiner des personnages et des objets qu’on peut reconnaître facilement, parce qu’il en reproduit certains détails (couleur des cheveux ou des yeux sur un personnage, fenêtre ou porte sur une maison);
  • écrire et recopier des mots spontanément. Son intérêt pour l’écriture se développe rapidement, même s’il ne forme pas toujours bien ses lettres;
  • bien lacer ses chaussures, remonter la fermeture éclair d’une veste ou boutonner un manteau plus aisément. Il le fait d’abord avec l’aide d’un adulte, puis seul;
  • faire des bricolages demandant davantage de mouvements précis : pliage, découpage, collage;
  • utiliser un couteau (à bout rond) avec plus de précision pour couper des aliments, par exemple, ou tartiner son pain.

Comment l’aider à progresser?

Votre enfant est unique et il se développe à son propre rythme. Il a ses forces et ses points à améliorer dont il est de plus en plus conscient. Vous pouvez favoriser le développement de sa motricité fine dans votre quotidien par ces gestes simples :

Lorsque vous lui offrez du matériel (crayons, papier) pour l’inciter à dessiner,
 
votre enfant développe la précision des mouvements de sa main et sa coordination oeil-main.
Lorsque vous lui donnez de petits défis quand vient le temps de s’habiller, comme de boutonner au moins la moitié des boutons de sa veste,
 
votre enfant acquiert la précision de ses mouvements et développe également son autonomie.
Lorsque vous lui montrez comment vous lacez vos propres chaussures,
 
votre enfant a un modèle qu’il peut reproduire avec plus de facilité.
Lorsque vous jouez à tic-tac-toe avec votre enfant,
 
il développe sa capacité à utiliser le crayon, en plus d’expérimenter des stratégies de jeu.
Lorsque vous lui demandez de vous aider à faire la liste d’épicerie en découpant les images des aliments dans une circulaire,
 
votre enfant pratique la précision de ses mouvements de découpage et sent qu’il s’implique dans la vie de famille.
Lorsque vous lui demandez de vous aider à couper des aliments ou d’étendre de la confiture sur une rôtie à l’aide d’un couteau à bout rond,
 
votre enfant développe sa dextérité avec des objets du quotidien.
Lorsque vous l’encouragez à utiliser des outils en jouet comme un marteau ou une scie, ou vous lui demandez de coiffer sa poupée,
 
votre enfant s’exerce à utiliser ses deux mains en même temps et développe sa main qui sera la plus forte (droitier ou gaucher).
Lorsque vous lui demandez de vous aider à mettre la table en lui offrant des défis selon ses capacités, comme apporter un pot avec ses deux mains,
 
votre enfant travaille la force de ses mains ainsi que sa dextérité et il apprend à être prudent dans ses gestes.

 

Naître et grandir

Révision scientifique : Sonya Côté et Andreia R. Malisia, ergothérapeutes
Recherche et rédaction :Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Septembre 2021

 

Photo : iStock.com/nimis69

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • BOUCHARD, Caroline et Nathalie FRÉCHETTE. Le développement global de l’enfant de 0 à 5 ans en contextes éducatifs. Presses de l’Université du Québec, 2008, 488 p.
  • FERLAND, Francine. Le développement de l’enfant au quotidien : de 0 à 6 ans. 2e éd., Éditions du CHU Sainte-Justine, 2018, 264 p.
  • UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL. Portail enfance et famille : les étapes de développement de l’enfant de la naissance à l’adolescence. portailenfance.ca

 

Partager

À lire aussi