La dénonciation entre enfants après 5 ans

La dénonciation entre enfants après 5 ans
Votre enfant a tendance à dénoncer les autres? Comment réagir quand il fait le porte-panier?

Dénoncer son petit frère ou son ami parce qu’il n’a pas respecté les règles ou qu’il ne fait pas les choses correctement est un comportement normal jusqu’à l’âge de 5 ans. Après cet âge, l’enfant peut toutefois continuer à avoir des phases où il aura tendance à mentionner au parent ou à l’adulte responsable le moindre geste qu’il juge incorrect de la part d’un camarade.

Il est préférable de ne pas encourager votre enfant s’il a tendance à dénoncer les autres. En effet, ce n’est pas le rôle d’un enfant de surveiller les autres et de faire de la discipline. S’il prend cette mauvaise habitude, il risque de se mettre ses camarades à dos.

La première chose à faire lorsque votre enfant se présente à vous en dénonçant un autre enfant est de le questionner sur sa motivation. Voici les différentes raisons qui pourraient le pousser à dénoncer.



Vous alerter d’un danger

Bien sûr, votre enfant peut dénoncer une situation pour une excellente raison : un risque pour la sécurité de l’autre.

Comment réagir? 

  • Vérifiez immédiatement si votre enfant dit vrai et corrigez la situation au besoin.
  • Remerciez votre enfant et rappelez-lui qu’il peut vous aviser n’importe quand d’un danger qui le fait craindre pour lui ou pour les autres.
  • Profitez-en pour revoir les règles de sécurité.

Attirer votre attention

Si votre enfant prend l’habitude de dénoncer ses compagnons de jeu, il le fait peut-être pour attirer l’attention sur lui ou pour devenir le complice de l’adulte.

Comment réagir?

  • Demandez-lui pourquoi il vous en parle et évaluez avec lui la gravité réelle de la situation qu’il dénonce. C’est une façon de mieux comprendre votre enfant et de lui faire comprendre son comportement. Profitez-en pour lui expliquer pourquoi vous n’agirez pas dans cette situation.
  • Expliquez-lui qu’il n’a pas besoin de surveiller les autres; il n’a que son propre comportement à surveiller. Rappelez-lui que c’est aux adultes d’assurer la supervision des enfants.
  • Organisez des activités seul à seul avec lui pour qu’il vive de la complicité avec vous dans un contexte positif. Son besoin d’attention exclusif sera ainsi comblé.

Bien paraître

En dénonçant un camarade, votre enfant veut peut-être se mettre de l’avant, se donner du pouvoir et avoir l’avantage sur l’autre.

Comment réagir?

  • Questionnez votre enfant et réfléchissez avec lui aux conséquences du geste qu’il dénonce et aux raisons qu’il a de vous en parler.
  • Incitez votre enfant à parler de lui, de ce qu’il fait, de ce qu’il vit et de ce dont il est fier plutôt que de parler des autres.
  • Si ce comportement est fréquent, faites-lui faire un petit exercice lorsqu’il veut dénoncer son compagnon de jeu (par exemple, demandez-lui de dessiner le problème, ou encore de l’écrire, selon son âge). En réfléchissant, il fera probablement mieux la différence entre les situations importantes à dénoncer et celles qui le sont moins. Il risque aussi de constater que l’effort à y mettre ne vaut pas le coup.

Valider les règles

Un enfant peut dénoncer l’autre pour vérifier s’il a bien compris une nouvelle règle. À partir de l’âge de 7 ans, l’enfant saisit de mieux en mieux les notions de gestes acceptables ou non de même que les règles à respecter dans les relations avec les autres. En dénonçant quelqu’un, il cherche à confirmer auprès d’un adulte qu’il a bien compris le comportement qu’on attend de lui.

Comment réagir?

  • Répétez-lui la règle et confirmez-lui qu’il l’a bien comprise.
  • Dites-lui que cette règle tient toujours et félicitez-le de bien agir.
  • Rappelez-lui qu’il n’est pas responsable de ce que font les autres, qu’il est uniquement responsable de sa propre conduite.

Exercer un chantage

Il est aussi possible que votre enfant dénonce son frère ou sa soeur pour faire du chantage et obtenir ce qu’il veut. Par exemple, il peut menacer de dénoncer son grand frère s’il ne joue pas avec lui ou ne lui prête pas son jouet.

Comment réagir?

  • Si vous vous rendez compte que votre enfant fait du chantage ou essaie de se venger, expliquez-lui que vous n’interviendrez pas et qu’il doit régler lui-même sa mésentente avec l’autre enfant.
  • Expliquez-lui que son geste peut nuire à la relation de confiance qu’il a avec l’autre enfant. Faites-lui remarquer que son lien avec vous sera aussi affecté s’il invente des histoires ou s’il dénonce une situation dans le but d’en tirer profit.

Exprimer son malaise

Parfois, l’enfant peut dénoncer une situation parce qu’il se sent contrarié, blessé ou injustement traité. Il vit un malaise et ne sait pas comment l’exprimer directement à l’autre enfant en cause.

Comment réagir?

  • Écoutez-le, soyez attentif, et aidez-le à exprimer ce qu’il vit. Aidez-le à mettre des mots sur ses émotions : « Tu trouves que la situation n’est pas juste pour toi, c’est ça? Ça te fait de la peine? »
  • Évaluez la situation. S’il s’est passé quelque chose de très sérieux, il sera sans doute utile d’intervenir directement auprès de l’autre enfant ou de son parent. S’il s’agit d’une mésentente mineure, aidez plutôt votre enfant à trouver ses propres solutions. Réfléchissez à des solutions avec lui plutôt que d’intervenir directement.
  • Favorisez son autonomie en l’incitant à dire à son compagnon de jeu ce qu’il ressent et à exprimer calmement ses désirs ou ses malaises. De cette façon, vous lui donnez confiance en ses moyens et vous lui apprenez les bonnes façons d’interagir avec les autres.

 

Naitre et grandir.com

     Révision scientifique : Solène Bourque, psychoéducatrice
     Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
     Janvier 2016

 

Ressources et références

  • DUCLOS, Germain et autres. Besoins et défis des enfants. Vivre en harmonie avec les enfants de 6 à 12 ans. Éditions Enfants Québec, 2009.
  • GAGNIER, Nadia. C’est pas moi, c’est lui! Éditions La Presse, 2008.

Pour les enfants :

  • MONETTE, Marylène. Les combats de Ti-cœur. Éditions Fonfon, 2013.

 

À lire aussi