Comment parler d'argent à un enfant?

Comment parler d'argent à un enfant?
L’argent ne pousse pas dans les arbres! Comment parler d’argent avec votre enfant?


Même si votre enfant est encore trop petit pour comprendre la valeur de l’argent, vous pouvez déjà commencer à lui en parler. Comment lui apprendre qu’il y a un coût aux choses?

Une notion difficile à comprendre

Ce n’est que vers 7 ou 8 ans qu’un enfant commence à compter et à évaluer la réelle valeur de la monnaie. Vous pouvez néanmoins commencer à en parler à votre tout-petit vers 4 ans.

Pour parler d’argent à votre enfant, la première étape, c’est de l’aider à réaliser que la nourriture, les vêtements, les jouets et tout le reste ne tombent pas du ciel. En effet, on doit payer pour les avoir.

En effet, vers 4 ans, un enfant peut être capable de comprendre qu’il faut des sous pour acheter les choses. Toutefois, il n’est pas nécessaire d’entrer dans les détails. Par exemple, il est préférable de ne pas lui parler du prix du loyer et de l’électricité ou du montant de votre salaire.

Pourquoi lui parler d’argent ?

Apprendre des notions d’argent dès son plus jeune âge aide un enfant à prendre de bonnes habitudes qui lui serviront toute sa vie.

Vous pouvez lui expliquer que, dans la vie, il faut payer pour certaines choses qui sont indispensables pour être en santé et bien grandir : un logement, le chauffage, la nourriture, etc. Ensuite, s’il reste de l’argent, on peut décider d’acheter des choses pour se faire plaisir (ex. : un repas au restaurant) et s’amuser (ex. : un jeu).

6 idées pour initier votre enfant à l’argent

1. Quand votre enfant vous accompagne au magasin, réfléchissez tout haut pour lui apprendre à mieux consommer. Par exemple : « C’est un beau chandail, mais j’en ai déjà beaucoup à la maison. Je n’en ai pas besoin», « Les oranges sont chères aujourd’hui, je vais acheter des pommes à la place. »

2. Montrez-lui le prix de quelques articles lorsque vous faites l’épicerie et permettez-lui, à l’occasion, de payer et de récupérer la monnaie lorsque vous faites de petits achats avec de l’argent comptant. C’est plus concret que le paiement par carte et cela aide votre enfant à comprendre que ce que vous achetez a une valeur en argent. Il est important aussi de lui expliquer que les cartes (crédit, débit, prépayée) et les guichets automatiques ne donnent pas d’argent comme par magie. C’est pourquoi vous devez épargner et planifier vos achats.

3. À la maison, jouez au « magasin » et profitez-en pour le faire réfléchir en lui posant des questions. Par exemple : « As-tu assez d’argent pour acheter tout ça? », « As-tu vraiment besoin d’un autre bonhomme? »

4. Donnez-lui une tirelire et encouragez-le à économiser pour s’acheter un jouet ou un livre. Il apprendra qu’il faut parfois attendre avant d’avoir ce qu’on veut.

5. S’il a un petit montant à dépenser, aidez-le à comparer et à faire un choix. Proposez-lui d’aller ensemble au magasin prendre des photos de ce qui l’intéresse et revenir à la maison pour qu’il puisse y penser.

6. Donnez l’exemple. Les tout-petits apprennent beaucoup par imitation. Si vous aimez magasiner et que vous achetez souvent des choses dont vous n’avez pas besoin, c’est ce que vous lui apprenez à faire. Pour enseigner à votre enfant la valeur de l’argent, vous pourriez donc avoir à remettre en question vos comportements.


« On est pauvres ou on est riches? »
À 4 ans ou 5 ans, un tout-petit peut remarquer que certains amis ont plus ou moins de choses que lui. Si votre enfant vous pose des questions, répondez-lui simplement et avec franchise. Par exemple : « On a moins d’argent que les parents de tes amis. On ne peut pas tout acheter, mais on est heureux ensemble. »
Si vous avez des problèmes d’argent, devriez-vous lui en parler? Oui, mais avec prudence. Par exemple, vous pouvez lui dire que votre budget est limité et que vous devez réduire certaines dépenses. Évitez toutefois de lui confier vos problèmes de grandes personnes (ex. : « Je n’ai plus d’argent pour le loyer. »). Cela pourrait l’insécuriser et le rendre anxieux. Un tout-petit n’a pas à se demander s’il aura un toit sur sa tête demain.

Éviter de céder à tous ses désirs

  • Expliquez à votre enfant qu’il ne peut pas tout avoir. Il a de nombreux désirs, souvent influencés par ses amis et les publicités qu’il voit à la télévision. La publicité est partout : à la télévision, dans les jeux en ligne, sur les emballages, sur les affiches… N’hésitez pas à expliquer à votre tout-petit que la publicité est faite pour inciter les gens à acheter, car c’est encore difficile à comprendre pour lui. En parler ensemble l’aide à développer son jugement.
  • Lorsqu’il vous fait une demande déraisonnable, proposez-lui une autre possibilité : « Tu aimerais bien cette maison de poupées, mais elle coûte beaucoup de sous. Est-ce que tu voudrais qu’on essaie d’en construire une avec des boîtes à la maison? »
  • Évitez de parler d’argent lorsque votre enfant fait une crise à la suite d’un refus. Attendez qu’il soit calme pour lui en expliquer la raison : « J’ai refusé de t’acheter la maison de poupées, car elle coûte trop cher. On ne peut avoir tout ce que l’on veut. Moi non plus, je ne peux pas m’acheter tout ce que je désire et je dois faire des choix. »
  • Incitez-le à fabriquer des cartes et à offrir des petits cadeaux faits à la main. En lui expliquant qu’on peut offrir une attention aux gens qu’on aime sans nécessairement dépenser beaucoup d’argent, il comprendra que la valeur d’un cadeau ne se mesure pas à son coût, mais au plaisir qu’on a à l’offrir.


Des cadeaux qui ne coûtent rien!
Certains parents ont peur de décevoir leur enfant en refusant de lui acheter un jouet, chaque cadeau étant perçu comme une preuve d’amour. Or, les mots d’amour, les dessins, le temps partagé, les bisous et les câlins ont beaucoup plus de valeur aux yeux de l’enfant et lui apportent plus de bonheur, même s’ils ne coûtent rien. Aller au parc ou faire une partie de cache-cache à la maison, c’est amusant et c’est gratuit!

 

À retenir

  • Vers 4 ans, un enfant peut comprendre que les choses ne sont pas gratuites et qu’il faut des sous pour les acheter.
  • Expliquez à votre enfant qu’il ne peut pas tout avoir, car l’argent n’est pas illimité.
  • Vous pouvez commencer à lui expliquer que la publicité est faite pour pousser les gens à acheter.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Hélène Hétu, consultante budgétaire à l’ACEF Rive-Sud
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Mars 2019

 

Photo : GettyImages/Cameravit

 

Références

Pour les parents :

  • BRUNET, Christine et Anne-Cécile SARFATI. Petits tracas et gros soucis de 1 à 7 ans. Quoi dire, quoi faire. Le Livre de Poche, 2010.

Pour les enfants :

  • BROUTIN, Alain. Calinours va faire les courses. l’école des loisirs, 2001. (Dès 3 ans)

À lire aussi