4 à 5 ans: développement social

4 à 5 ans: développement social
Le développement social de l’enfant de 4 à 5 ans. Suivez pas à pas toutes les étapes du développement de votre enfant.

Développement social

Le développement social désigne la capacité à construire des relations harmonieuses et positives avec les autres. Cela signifie d’être capable de communiquer ses émotions et de bien les gérer, de tenir compte du point de vue des autres avant d’agir, de résoudre des conflits, de coopérer et de participer à la vie de groupe. Dès son plus jeune âge, un enfant a déjà sa façon d’entrer en relation avec les autres en raison de son tempérament, qui est surtout déterminé génétiquement. Toutefois, le développement de ses habiletés sociales se poursuit au contact des gens qu’il côtoie et des expériences qu’il vit.

À cet âge :

  • l’enfant joue à des jeux assortis de règles simples et coopère avec les autres enfants;
  • il démontre de l’attachement envers ses camarades de jeux, mais ses relations demeurent superficielles;
Rappelez-vous que les enfants ne se développent pas tous au même rythme dans tous les domaines. L’information sur ce site web est conçue pour être générale. Si le développement de votre enfant vous préoccupe, le mieux est de consulter son médecin.
  • il porte intérêt aux différences entre les sexes et peut jouer à se déshabiller avec d’autres enfants;
  • il aime faire des jeux de rôles avec d’autres enfants;
  • il commence à comprendre la notion de partage, car il est maintenant plus habile pour reconnaître les besoins des autres.

Au cours des prochains mois, il commencera à :

  • expliquer les règles d’un jeu ou d’une activité aux autres;
  • collaborer avec 2 ou 3 enfants pour planifier un jeu vers un objectif commun;
  • apprendre les bons comportements à avoir en groupe, par exemple s’excuser pour des gestes qu’il a posés sans le vouloir;
  • comprendre ce qui est bien et ce qui est mal;
  • écouter les autres lorsqu’ils parlent et comprendre l’état d’esprit des gens qui lui parlent, de même que leurs désirs, leurs buts et leurs sentiments.

Comment l’aider à progresser?

Chaque enfant est différent et se développe à son propre rythme. Mais vous pouvez contribuer à favoriser le développement de votre tout-petit en mettant en pratique l’approche parentale Réconforter, jouer et enseigner. Cette approche a été conçue pour s’intégrer facilement à votre routine quotidienne. Adapté à l’âge de votre enfant, le tableau ci-dessous vous donne des exemples de petits gestes bénéfiques à son développement social.

Réconforter
Lorsque vous donnez à votre enfant l’occasion de créer ses propres histoires en les dessinant ou en les racontant aux autres,
 
votre enfant commence à utiliser son imagination pour créer ses propres histoires.
Lorsque vous exprimez votre fierté à votre enfant chaque fois qu’il démontre sa capacité de bien faire,
 
votre enfant se sent fier de ce qu’il fait et prend conscience de ses forces et de ses capacités.
Jouer
Lorsque vous encouragez votre enfant à jouer à faire semblant avec plus de réalisme en lui fournissant des accessoires, par exemple en improvisant une visite au restaurant, à l’épicerie ou chez le médecin,
 
votre enfant s’exerce davantage à résoudre des problèmes, à prendre des décisions et à tenir des conversations.
Lorsque vous lui offrez de nombreuses occasions d’interagir avec d’autres enfants de son âge,
 
votre enfant renforce ses habiletés sociales tout en jouant avec ses pairs.
Enseigner
Lorsque vous encouragez votre enfant à ne pas abandonner lorsqu’il joue ou accomplit une tâche avec d’autres,
 
votre enfant apprend à persévérer, surtout lorsque d’autres personnes comptent sur lui.
Lorsque vous créez des occasions pour que votre enfant puisse jouer avec des enfants plus jeunes que lui,
 
votre enfant découvre ses qualités de meneur.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Stéphanie Duval, professeure en éducation préscolaire à l’Université du Québec à Chicoutimi
Recherche et rédaction :
Équipe Naître et grandir
Mise à jour :
Novembre 2015

 

Photo : iStock.com/ earleliason

À lire aussi