Comprendre les consignes: 1 à 3 ans

Comprendre les consignes: 1 à 3 ans
Aidez votre enfant à comprendre les consignes en utilisant la formulation adaptée à son âge.


Pour qu’un enfant respecte les consignes, il doit d’abord les comprendre! Il est donc important qu’elles soient adaptées à son niveau de compréhension. Plus un tout-petit est jeune, plus les consignes doivent être simples, courtes et concrètes pour qu’il les comprenne. En grandissant, il réussit à comprendre des directives plus complexes et plus longues.

Si votre enfant a 3 ans ou plus, consultez notre fiche Comprendre les consignes: 3 à 5 ans.

Les consignes qu’un enfant comprend

Pourquoi faut-il souvent répéter?

1 à 2 ans

À cet âge, votre enfant comprend :

  • les consignes simples comme : « Assieds-toi », « Viens ici », « Donne-moi ta poupée », « Montre-moi ton camion ». Un geste explicatif est généralement nécessaire au début (vers 12 à 15 mois), par exemple montrer le sol lorsqu’il doit s’asseoir ou pointer l’objet à donner (livre, ballon, etc.). Rapidement, il n’est plus nécessaire d’accompagner la consigne d’un geste.

2 à 3 ans

À cet âge, votre enfant comprend :

Avant de penser que votre enfant ne vous écoute pas, assurez-vous qu’il vous regarde et que vous vous êtes placé à sa hauteur pour lui dire la consigne. Vérifiez ensuite qu’il l’a bien comprise.
  • les consignes simples qui comptent deux éléments liés, par exemple : « Va chercher ta cuillère et ton bol »;
  • les consignes qui incluent des termes d’orientation spatiale simples comme : « Mets les autos dans la boîte » et « Lance le ballon en haut »;
  • petit à petit, les consignes plus longues, par exemple : « Mets ton chapeau et tes mitaines, et viens me voir. »
Les consignes positives
Pour aider votre enfant à comprendre, pensez à utiliser des consignes positives. La consigne positive est plus facile à comprendre parce qu’elle dit à votre tout-petit ce qu’il doit faire alors que la consigne négative lui indique ce qui est interdit, sans mentionner ce qui est attendu de lui. Votre enfant doit alors déduire ce qu’il doit faire, ce qui est difficile avant l’âge de 2 ou 3 ans. Ainsi, votre tout-petit comprendra plus facilement votre consigne si vous lui dites « marche » plutôt que « ne cours pas ».

 

Comprendre les consignes en s’amusant

Plusieurs jeux permettent de donner des consignes et peuvent aider votre enfant à améliorer sa compréhension des consignes. Vous pouvez aussi profiter de vos activités quotidiennes pour aider votre enfant à les comprendre.

Voici des exemples de jeux ou d’activités que vous pouvez faire.

  • Amusez-vous à faire différents bruits à tour de rôle. Par exemple, faites le bruit du chat et invitez ensuite votre tout-petit à faire d’autres bruits, par exemple : « Fais le bruit du chien » ou « Fais le bruit de l’ambulance ».
  • Demandez à votre tout-petit de vous montrer différentes parties de son corps, par exemple : « Montre-moi ton nez », « Montre-moi tes cheveux ». Vous pouvez inverser les rôles : votre enfant nomme des parties du corps et vous les lui montrez.
  • Regardez un livre et demandez à votre enfant de montrer des images ou de mimer les actions des personnages.
  • Cachez des objets ou des jouets dans la maison et donnez des indices à votre tout-petit pour qu’il les retrouve, par exemple : « Regarde en dessous de la table. »
  • Dans la cour ou au parc, inventez un parcours et nommez les actions que votre enfant doit faire, comme : « Cours vite et va toucher la clôture. »
Attention aux consignes trop compliquées
Les consignes qui font référence au temps sont difficiles à saisir, comme : « Avant de faire ceci, fais cela. » Les demandes contenant une condition sont aussi difficiles à comprendre, par exemple : « Si tu as terminé ton repas, tu peux aller jouer. » Si votre enfant ne respecte pas de telles consignes, ce n’est peut-être pas parce qu’il veut désobéir, mais plutôt parce qu’il ne comprend pas bien ce que vous lui demandez.

 

À retenir

  • Pour que votre enfant respecte une consigne, il faut d’abord vous assurer qu’il la comprend bien.
  • De 1 à 2 ans, votre tout-petit comprend les consignes simples et courtes. Au début, vous pouvez les accompagner d’un geste.
  • De 2 à 3 ans, il comprend des consignes plus longues et celles qui présentent des mots simples d’orientation dans l’espace comme « en haut », « en bas » ou « dans ».

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Marie-Ève Bergeron-Gaudin, M. Sc., orthophoniste
Recherche et rédaction :
Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Septembre 2019

 

Photo : GettyImages/lisegagne

 

Ressources et références

  • BERGERON-GAUDIN, Marie-Ève. J’apprends à parler : le développement du langage de 0 à 5 ans. Montréal, Éditions du CHU Sainte-Justine, 2018, 184 p.
  • BOUCHARD, Caroline. Le développement global de l’enfant de 0 à 6 ans en contextes éducatifs. Québec, 2e éd., Presses de l’Université du Québec, 2019, 516 p.

 

Partager

À lire aussi