Jouer à la poupée

Jouer à la poupée
Jouer à la poupée, c’est l’occasion de faire comme les grands et de développer sa créativité.

Les poupées sont des jouets très appréciés des enfants. Les jeux avec la poupée évoluent en même temps que grandit l’enfant. Au début, l’enfant reproduit avec sa poupée des événements de la vie quotidienne. Plus tard, il laisse aller sa créativité et invente des histoires où elle a un rôle à jouer.



Vers 18 mois

L’enfant veut souvent avoir sa première poupée vers 18 mois. À cet âge, il imite ce qu’il observe dans son entourage. Par exemple, l’enfant brosse les cheveux de sa poupée, comme ses parents brossent les siens tous les matins. Il la câline, la berce et la gronde, comme on le ferait avec un vrai bébé.

Quelle poupée choisir?

  • La poupée doit être simple, légère et facile à manipuler.
  • Elle ne doit pas être trop grosse; sa taille devrait être adaptée à celle de l’enfant, comme un bébé dans les bras de sa mère.
  • Même si un enfant de cet âge est attiré par les poupons, il préférera probablement une poupée au visage souriant et sympathique. Mieux vaut éviter la poupée « nouveau-né », au visage tout chiffonné.
  • En général, l’enfant aime que sa poupée ait des cheveux, ainsi que des yeux qui s’ouvrent et se ferment.

De 2 ans à 3 ans

La poupée fait partie de l’imaginaire de l’enfant et devient un véritable partenaire de jeu. L’enfant aime la câliner, la gronder, la mettre au lit, la laver, la faire marcher, la nourrir avec de la nourriture invisible et la faire dormir. Il joue à faire semblant d’être sa maman ou son papa.

L’enfant refait les gestes et les événements du quotidien avec sa poupée. Il expérimente le monde des adultes. À cet âge, la poupée lui offre aussi la possibilité de reproduire ce qu’il vit, que ce soient les bons ou les mauvais moments. Il peut ainsi exprimer les sentiments qu’il ressent (tendresse, jalousie, joie…) et dédramatiser les situations conflictuelles, en rejouant les scènes avec sa poupée. De plus, l’enfant devient plus compétent pour s’en occuper, car ses gestes sont plus efficaces. Tout cela aide l’enfant à grandir et à prendre confiance en lui.

Quelle poupée choisir?

Peu importe l’âge de votre enfant, sa poupée n’a pas besoin de parler, de pleurer, de boire ou de rire. Plus elle est simple, plus votre enfant est créatif dans son jeu.
  • La poupée doit être légère et pas trop grande. La première poupée de votre enfant convient encore tout à fait.
  • Évitez les poupées qui ont la taille de votre enfant : cela fausse le dialogue avec ce dernier.
  • Si les articulations de la poupée sont souples, votre enfant pourra l’asseoir, l’habiller et la déshabiller plus facilement.

De 3 ans à 6 ans

L’enfant invente des histoires plus longues, plus complexes, avec des rôles sociaux (ex. : « Moi, je suis la maman et toi, le docteur »). Tout a un sens et les éléments sont liés entre eux. Dans son jeu avec la poupée, l’enfant reproduit souvent les interdits de ses parents : « Tu iras réfléchir sur la chaise si tu tapes ton ami. »

La poupée représente une partenaire de jeu toujours disponible et docile. Confidente des plus discrètes, elle écoute tous les secrets de l’enfant. La présence de sa poupée peut aussi le rassurer à l’heure du coucher.

Jouer à la poupée est un élément de socialisation important à cet âge, car les enfants adorent jouer ensemble avec leurs poupées respectives. La présence d’autres enfants enrichit leur jeu et permet de développer des habiletés sociales, comme décider du scénario, partager des accessoires ou tenir compte de l’opinion de l’autre.

Quelle poupée choisir?

  • La poupée idéale est classique et solide.
  • Les poupées avec des mécanismes ou des composantes électroniques ne sont pas recommandées. Si la poupée est trop complexe, il y a de fortes chances que votre enfant cherche à la détourner de sa fonction apparente pour mieux se la réapproprier. Il est préférable que l’initiative du jeu vienne de votre enfant, non du jouet.

Les garçons jouent-ils à la poupée?

Si votre enfant s’intéresse à un jouet associé à l’autre sexe, c’est normal. Votre enfant découvre le monde et diversifie ses expériences.

Tout jeunes, les garçons peuvent être heureux de nourrir et de laver une poupée. Ils ont le droit d’être curieux et d’utiliser des jouets qui ne leur étaient pas destinés, tout comme les filles peuvent aimer jouer avec des autos. Les experts du développement considèrent d’ailleurs qu’une variété d’expériences devrait être offerte à l’enfant, sans pression pour un comportement typique de son sexe.

Les figurines

Les figurines, telles que les Transformers, les super héros ou les dragons, plaisent beaucoup aux garçons de 3 ans et plus. Leur utilisation est différente de celle des poupées. Les figurines sont engagées dans l’action. Câlinées, habillées et promenées, les poupées sont plus passives.

Les figurines agissent plus qu’elles ne parlent. Elles ont besoin d’espace pour jouer les rôles que leur donne l’enfant. Jouer avec des figurines stimule l’imagination de l’enfant, car il invente de nombreuses aventures pour elles.

Qu’en est-il de Barbie?
Auparavant, les filles de 8 à 10 ans s’amusaient avec cette poupée mannequin. Aujourd’hui, elle est plutôt destinée aux fillettes de 3 à 6 ans. L’habillement d’une poupée Barbie requiert toutefois une dextérité que n’ont généralement pas les enfants de 3 à 6 ans. En plus, comme Barbie est une adulte, elle ne remplit pas le rôle traditionnel de la poupée « bébé » ou de la poupée « petite fille ».

 

Naitre et grandir.com

      Adaptation web : Équipe Naître et grandir
      Recherche et rédaction : Francine Ferland, ergothérapeute
      Février 2012

 

À lire aussi