Le jeu libre

Le jeu libre
Comment développer sa créativité, son autonomie et sa confiance en lui? Laissez-le jouer librement!


Le jeu structuré aide les enfants à développer leur attention et leur compréhension des règles, mais ils ont aussi besoin de jouer librement. Le jeu libre leur permet d’ailleurs de faire plusieurs apprentissages. Découvrez les bienfaits du jeu libre et des conseils pour l’encourager.

Qu’est-ce que le jeu libre?

Le jeu libre : c’est naturel?

Le jeu libre survient lorsqu’un enfant choisit lui-même à quoi il joue, avec qui, avec quoi et comment. Autrement dit, avec le jeu libre, l’enfant choisit, invente et organise ses jeux selon ses préférences et ses champs d’intérêt. Il suit alors ses idées sans avoir un objectif ou un résultat précis en vue ni aucune contrainte de temps.

Les avantages du jeu libre

  • Permettre le développement global de l’enfant. Dès son plus jeune âge, c’est en jouant qu’un tout-petit fait la plupart de ses apprentissages. Le jeu libre a des effets positifs sur tout son développement. Ce type de jeu l’aide par exemple à développer son langage, sa pensée et sa capacité à résoudre des problèmes, à améliorer ses habiletés motrices et à apprendre à bien s’entendre avec les autres.
  • Favoriser la confiance en soi. Pendant le jeu libre, un enfant peut en profiter pour essayer toutes sortes de choses. En effet, l’absence de règles lui offre une grande liberté. Il peut ainsi prendre l’initiative du jeu et décider de ce qu’il veut. Cela lui permet de se sentir plus en contrôle de son environnement et de développer ainsi sa confiance en soi. Il apprend aussi à mieux se connaître et à découvrir ce qui l’amuse, ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas.
  • Développer ses habiletés sociales. Jouer avec les autres enfants, sans que des adultes participent au jeu, apprend à l’enfant à s’affirmer, à contrôler ses émotions et ses impulsions, à négocier avec les autres et à se faire des amis.
  • Stimuler l’autonomie. Le jeu libre peut aider un enfant à moins dépendre de ses parents puisque cela l’oblige à faire des choix par lui-même. Il peut alors décider seul quoi faire et comment le faire. Il aura donc moins de difficultés à s’amuser seul.
  • Résoudre des problèmes. Pendant le jeu libre, l’enfant aura à trouver des solutions aux problèmes qu’il rencontre. Il apprend ainsi à réagir aux situations difficiles.
En tant que parent, vous pouvez bien sûr suggérer des idées de jeux à votre enfant. Assurez-vous seulement qu’il demeure maître de son activité.
  • Favoriser la pensée créative. Le jeu libre permet d’utiliser un même objet de plusieurs façons, selon l’imagination de l’enfant. Un bout de tissu peut devenir une nappe pour préparer le souper, une cape de superhéros, un baluchon ou une couverture de poupée. L’enfant développe ainsi sa créativité.
  • Apprendre en jouant avec les autres. Les enfants apprennent beaucoup les uns des autres au cours des périodes de jeu libre. Les parents croient parfois que les enfants peuvent apprendre seulement si un adulte leur montre comment faire. Pourtant, ils peuvent apprendre de leur frère, de leur soeur, de leurs cousins et cousines ou de leurs amis.
Quand survient un problème
Quand votre enfant rencontre un problème dans son jeu, il est possible qu’il ait pris l’habitude de se tourner vers vous. Pour l’aider à développer son autonomie, demandez-lui de proposer lui-même des solutions. Si votre enfant est très contrarié, vous pouvez d’abord utiliser l’humour pour dédramatiser la situation. Si sa frustration est trop grande, suggérez-lui plusieurs solutions en vous assurant que le choix final lui revient.

 

Comment favoriser le jeu libre?

Il est possible d’encourager votre enfant à jouer librement. Voici quelques conseils pour favoriser ce type de jeu.

  • Faites de la place pour le jeu libre en prévoyant des moments dans la journée où rien n’est organisé pour votre enfant afin qu’il ait l’occasion de s’occuper seul.
  • Montrez à votre enfant que le jeu est important pour vous. Rappelez-lui qu’il s’agit d’une bonne façon de s’amuser en utilisant son imagination. Vous pouvez aussi lui poser des questions après son jeu pour savoir ce qu’il faisait et lui montrer que cela vous intéresse.
  • Laissez-lui du temps pour créer quand il joue librement. Un enfant a besoin d’au moins 15 minutes pour inventer un jeu. Idéalement, il faut aussi lui laisser encore plus de temps afin qu’il invente le jeu, le développe et y mette fin par lui-même.
  • Encouragez-le quand il s’amuse seul. Dites-lui, par exemple : « Elle est belle ta construction! Qu’est-ce que c’est? » ou « Wow, ça a l’air amusant ton jeu avec tes toutous! ».
  • Assurez-vous que votre enfant peut s’amuser dans un espace sécuritaire.
  • Laissez à sa portée du matériel varié qu’il pourra utiliser de plusieurs façons différentes pour jouer. Par exemple, les cubes, les petites voitures, les boîtes de carton, la valise de déguisements ou la pâte à modeler sont de bons choix pour permettre à votre enfant de faire preuve de créativité.
  • Évitez d’intervenir lorsque votre enfant joue seul, car cela pourrait briser ce moment de créativité. Toutefois, si c’est lui qui vous invite à participer à son jeu, acceptez le rôle que votre enfant vous donne et laissez-le vous guider.
  • Amenez souvent votre enfant jouer dehors. L’environnement extérieur favorise le jeu libre, notamment parce que votre enfant a plus d’espace pour s’amuser et qu’il a accès à une variété de matériaux (ex. : terre, sable, caillou, branche, tronc d’arbre).

Les bienfaits du jeu libre à l’extérieur

Lorsque vous permettez à votre enfant de jouer librement dehors, les bienfaits sont encore plus nombreux. Le jeu libre extérieur a bien sûr des effets positifs sur son développement global, mais il est particulièrement bon pour l’aider à améliorer ses habiletés physiques. En effet, quand il joue dehors, votre enfant bouge plus. Il est en moyenne deux fois plus actif qu’à l’intérieur. Certaines études ont même montré que les tout-petits peuvent être dix fois plus actifs lorsqu’ils jouent dehors. Être à l’extérieur leur donne le goût entre autres de courir, de sauter, de grimper et de lancer.

Lorsque votre enfant s’amuse à l’extérieur, il prend aussi de petits risques, comme monter sur une roche, marcher sur un tronc d’arbre ou grimper dans un arbre. Cette prise de risque est importante pour son développement. Cela lui permet de tester ses limites, d’apprendre à connaître ses capacités physiques et de développer sa confiance en soi.

Jouer librement dehors favorise aussi le contact avec la nature. Votre enfant peut, par exemple, observer des insectes ou de petits animaux, toucher la texture des arbres et sentir l’odeur des feuilles. Cela développe sa curiosité, ses connaissances, et même son langage, parce que cela peut l’amener à parler plus et à poser des questions.

Votre enfant peut aussi devenir très créatif grâce au jeu libre à l’extérieur. Il n’a pas nécessairement besoin de jouets; il se sert des éléments de la nature pour s’amuser. Par exemple, il peut utiliser une branche comme si c’était un balai et la transformer en fourchette ou en baguette magique à mesure qu’il joue.

Enfin, jouer dehors comporte des bienfaits pour la santé mentale de votre enfant. Bouger plus l’aide à mieux dormir, et cela a un effet positif sur son humeur. Des études ont aussi montré que le contact avec la nature apporte un sentiment de bien-être général. Cela libère les tensions et permet d’être plus attentif et concentré à d’autres moments.

Pour en savoir plus sur le jeu extérieur, consultez notre dossier : Tout le monde dehors!

 

À retenir

  • Le jeu libre favorise notamment la créativité, l’autonomie et la confiance de votre enfant.
  • Votre enfant est plus actif lorsqu’il joue librement à l’extérieur. Il apprend aussi à connaître ses limites et ses capacités physiques.
  • Pour favoriser le jeu libre, il faut prévoir des moments où rien n’est à l’horaire et donner le temps à votre enfant d’inventer ses jeux.

 

Naître et grandir

Révision scientifique : Mathieu Point, professeur au département des sciences de l’éducation, Université du Québec à Trois-Rivières
Recherche et rédaction :Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Octobre 2021

 

Photos : GettyImages coffekai et HappyKids

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • ASSOCIATION CANADIENNE DE SANTÉ PUBLIQUE. Le jeu libre des enfants : énoncé de position. 2019, 12 p. cpha.ca
  • ENCYCLOPÉDIE SUR LE DÉVELOPPEMENT DES ENFANTS. Pourquoi le jeu devrait-il faire partie de la vie de tous les enfants? 2013. enfant-encyclopedie.com
  • FERLAND, Francine. Et si on jouait? Le jeu au coeur du développement de l’enfant. 3e éd., Éditions du CHU Sainte-Justine, Montréal, 2018, 240 p.
  • FERLAND, Francine. Viens jouer dehors! Pour le plaisir et la santé. Éditions du CHU Sainte-Justine, Montréal, 122 p.
  • HEWES, Jane. Laissons-les s’amuser : l’apprentissage par le jeu chez les jeunes enfants. enfant-encyclopedie.com
  • MACNAMARA, Deborah. Jouer, grandir et s’épanouir : le rôle de l’attachement dans le développement de l’enfant. Les Éditions au Carré, 2017, 309 p.
  • ROJO, Sébastien. « Jeu libre, risque et nature : un triptyque développemental gagnant », Revue préscolaire, vol. 58, no 4, automne 2020, p. 3031. aepqkiosk.milibris.com
  • TABLE SUR LE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF. À nous de jouer! L’extérieur, un terrain de jeu complet. 2018, 28 p. tmvpa.com
  • VANDERLOO, Leigh M. et autres. « Physical activity among preschoolers during indoor and outdoor childcare play periods », Applied Physiology, Nutrition and Metabolism, vol. 38, no 11, novembre 2013, p. 11731175. cdnsciencepub.com

 

À lire aussi