Apprendre à catégoriser

Apprendre à catégoriser
Lorsque vous aidez votre enfant à catégoriser ses connaissances, il améliore aussi son langage.


Dès sa naissance, un enfant perçoit des différences : la voix de sa mère est différente de la voix d’une étrangère, le visage de son père n’est pas le même que celui de sa mère. La perception des différences est à la base de la catégorisation.

L’apprentissage de la catégorisation

Dans sa première année de vie, le bébé apprend à catégoriser les choses dans sa tête de façon très générale. Il commence par reconnaître les catégories très différentes (ex. : les animaux et les véhicules). Ainsi, il sait qu’un chien est très différent d’une voiture.

L’enfant a aussi plus de facilité à catégoriser des choses qui ne se ressemblent pas. Par exemple, il arrive plus facilement à placer un dinosaure et une petite voiture dans deux catégories qu’une pomme et une balle. Plus il grandit, plus il catégorise précisément.

Pourquoi il est important d’apprendre à catégoriser

Lorsqu’il regroupe ses connaissances en catégories, l’enfant :

  • simplifie dans sa tête ce qui l’entoure, car il se concentre seulement sur certaines caractéristiques d’une chose. Par exemple, il comprend que la voiture, le camion et la moto roulent, donc que certains véhicules ont des roues;
  • peut traiter la nouvelle information plus facilement. Par exemple, s’il sait que le chat, le chien et la souris sont des animaux, il peut supposer que le lapin est aussi un animal quand il en voit un pour la première fois;
  • acquiert peu à peu une représentation plus structurée du monde. Par exemple, il place d’abord le lion dans la catégorie des « animaux », puis dans celle des « animaux à quatre pattes » et ensuite dans celle des « animaux sauvages à quatre pattes »;
  • apprend petit à petit à réfléchir de manière plus abstraite. L’enfant fait des catégories de choses de plus en plus abstraites en vieillissant, comme les lettres et les nombres. Cela lui sera très utile dans ses apprentissages scolaires.

La catégorisation et le langage

Le langage aide la catégorisation et la catégorisation aide le langage.

La capacité de l’enfant à catégoriser est très liée au développement de son langage. Lorsque le parent nomme une catégorie pour l’enfant, il l’aide à apprendre à catégoriser. Par exemple, si le parent dit, en jouant avec des figurines : « Je place le lapin avec les animaux », il aide le tout-petit à comprendre la catégorie « animaux ».

À l’inverse, l’enfant qui organise les choses par catégories dans sa tête peut plus facilement enregistrer un nouveau mot. Il peut aussi plus facilement retrouver un mot dans sa tête. Par exemple, si le parent demande à l’enfant de nommer un animal et que l’enfant a bien organisé les animaux dans sa tête, il trouvera un nom d’animal plus facilement.

Des jeux pour aider votre enfant à catégoriser

  • Invitez votre enfant à classer les jouets en fonction de catégories. Par exemple, placez les animaux dans un bac et les moyens de transport dans un autre bac. N’hésitez pas à répéter les noms de catégories souvent (ex. : « Le lapin est un animal, le chat est un animal, etc. »). Expliquez aussi les caractéristiques associées aux catégories (ex. : « Les moyens de transport servent tous à transporter les gens ou des objets. »).
  • Parmi une série d’objets, invitez votre enfant à trouver ceux qui font partie d’une même catégorie (ex. : moyens de transport, nourriture, nature).
  • Jouez à trouver un intrus parmi différents objets ayant une caractéristique commune. Par exemple, placez une assiette, une fourchette, un verre et un crayon sur une table et demandez à votre enfant de trouver l’objet qui ne devrait pas être là.
  • Faites des devinettes en nommant en premier la catégorie à laquelle l’objet recherché appartient. Dites par exemple : « Elle fait partie de la catégorie des meubles, elle a quatre pattes et elle sert à s’asseoir. »
  • Dans la vie de tous les jours, posez des questions à votre enfant lorsqu’il découvre un nouvel objet : « Dans quelle catégorie mettrais-tu cet objet? Pourquoi? Peux-tu nommer un autre objet qui va dans cette catégorie? Etc. »
  • Regardez ensemble des livres qui parlent d’êtres vivants ou d’objets appartenant à une même catégorie (ex. : les insectes, les dinosaures, etc.). Expliquez les caractéristiques communes de ce qui est inclus dans cette catégorie.
  • Nommez à tour de rôle avec votre tout-petit le plus d’éléments possible appartenant à une même catégorie. Plus votre enfant grandit, plus il peut faire ce jeu pour des catégories complexes comme les instruments de musique, les meubles, etc.

 

À retenir

  • La catégorisation est la base du développement intellectuel. Elle est aussi très liée au développement du langage.
  • La catégorisation permet au tout-petit de simplifier et d’organiser l’information dans sa tête.
  • Nommer pour l’enfant les noms des catégories et plusieurs objets qui en font partie l’aide à apprendre à catégoriser.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Marie-Ève Bergeron-Gaudin, M. Sc., orthophoniste
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Mai 2019

 

Photo : GettyImages/mediaphotos

 

Ressources et références

  • BORNSTEIN, Marc H. et Martha E. ARTEBERRY. « The Development of Object Categorization in Young Children: Hierarchical Inclusiveness, Age, Perceptual Attribute, and Group Versus Individual Analyses », Developmental Psychology, vol. 46, no 2, avril 2010, p. 350-365.
  • FERRY, Alissa L., Susan J. HESPOS et Sandra R. WAXMAN. « Categorization in 3- and 4-Month-Old Infants: An Advantage of Words Over Tones », Child Development, vol. 81, no 2, mars-avril 2010, p. 472-479.
  • SCHMITT, Sara A., David J. PURPURA et James G. ELICKER. « Predictive links among vocabulary, mathematical language, and executive functioning in preschoolers », Journal of Experimental Child Psychology, vol. 180, avril 2019, p. 55-68.

 

Partager

À lire aussi