Les cris d’animaux et les autres bruits

Les cris d’animaux et les autres bruits
Par Marie-Ève B-Gaudin, Orthophoniste
Avant d’être capable de répéter les mots de l’adulte, bébé imite généralement les sons, comme les cris d’animaux.

J’anime parfois des ateliers sur le développement de la communication des bébés. Dans la petite valise que j’apporte pour l’occasion, j’ai des jouets simples que plusieurs parents ont à la maison : des hochets, des balles et ballons, etc. J’ai aussi des figurines d’animaux.

Pour la stimulation du langage, les animaux offrent en effet l’avantage de faire des cris! Avant d’être capable de répéter les mots de l’adulte, bébé imite généralement les sons, comme les cris d’animaux. Quand il utilise de lui-même un cri en l’associant à l’animal correspondant, bébé n’est pas si loin de ses premiers « vrais » mots. D’ailleurs, les orthophonistes considèrent ces cris comme des mots chez les tout-petits qui commencent à parler.

Mais doit-on s’inquiéter si bébé boude les animaux? Pas du tout! Comme chez les adultes, il y a autant de champs d’intérêts qu’il y a de bébés, et le plus important demeure de suivre les intérêts de chacun. Bébé pourrait par exemple préférer les moyens de transport ou simplement les objets du quotidien. D’ailleurs, chez moi, les animaux n’ont jamais vraiment eu la cote! Par contre, mes deux garçons ont fait très tôt le bruit de la voiture. Les faits scientifiques appuient ce que j’ai vécu : « vroum » est souvent le troisième mot des garçons, après « maman » et « papa »!

Outre les animaux, voici des exemples de bruits que vous pouvez faire au quotidien :

  • les bruits des moyens de transport (ex. : tchou tchou, vrrrrr, pin pon et autres bruits maison);
  • les bruits des objets du quotidien (ex. : dring, ding dong, bip bip);
  • les bruits de personnages (ex. : Oh! Oh! Oh! du père Noël, houuuu du fantôme, etc.).

Pourquoi les bruits sont intéressants pour bébé

Les bruits se distinguent des phrases remplies de mots que bébé ne comprend pas encore bien. Ils le font souvent sourire, ce qui amorce bien l’interaction. Vers 9 à 10 mois, bébé commence à imiter plus régulièrement les bruits. Bien sûr, ses imitations sont approximatives au début. L’important est simplement qu’il en vienne à avoir le réflexe de répéter.

Une bonne façon d’encourager bébé à imiter nos bruits est de l’imiter aussi. Ainsi, si bébé fait « baba mamamama », on fait aussi « baba mamamama » ou quelque chose qui y ressemble! Bébé voit ainsi qu’il est amusant de répéter, mais aussi que l’on s’intéresse à lui et que ses sons comptent. Ce n’est pas pour rien que bébé sourit souvent aux personnes qui lui font écho! À l’inverse, il faut éviter de dire à bébé de répéter, car l’échange perd alors en naturel et il risque davantage de s’en désintéresser.

Et vous, votre bébé s’intéresse-t-il aux bruits? Quels bruits préfère-t-il? 

Photo : iStock.com/Dragonvanish

Marie-Ève B-Gaudin, Orthophoniste
À la fois orthophoniste et maman, je vous parle dans mes mots du développement de la communication et du langage de mes deux enfants.
Toutes les chroniques de l'auteur