1 1/2 à 2 ans: développement affectif

1 1/2 à 2 ans: développement affectif
Le développement affectif de l’enfant de 19 à 24 mois. Suivez pas à pas toutes les étapes du développement de votre enfant.

Développement affectif

Le développement affectif permet à l’enfant de comprendre et d’exprimer les émotions qu’il ressent à mesure qu’il grandit.

Au fil du temps, l’enfant acquiert de l’assurance et fait preuve de qualités plus profondes, comme la sympathie, la compassion, la résilience, l’affirmation de soi et l’empathie.

À cet âge :

  • il commence à montrer une plus grande gamme d’émotions parce qu’il est en train de construire sa personnalité;
  • il peut avoir des sautes d’humeur et adopte certains comportements agressifs comme mordre et frapper;
  • il se préoccupe des autres;
  • il montre qu’il a peur, mais il est capable de se calmer lorsqu’on le réconforte;
  • il est tiraillé entre son besoin d’autonomie et sa dépendance à certaines choses;
  • il défie les personnes de son entourage (parents, éducatrice, etc.), par exemple en sautant sur son lit même s’il sait que cela n’est pas permis;
  • il se méfie toujours des adultes qu’il ne connaît pas, mais il peut accepter de jouer avec un inconnu pourvu qu’une personne de son entourage soit présente.
Rappelez-vous que les enfants ne se développent pas tous au même rythme dans tous les domaines. L’information sur ce site web est conçue pour être générale. Si le développement de votre enfant vous préoccupe, le mieux est de consulter son médecin.

Au cours des prochains mois, il commencera à :

  • exprimer des émotions dites « sociales » telles que la fierté, la honte et la jalousie;
  • utiliser certains mots à profusion, comme « non », car en s’opposant l’enfant apprend à connaître ses limites et celles de son environnement;
  • partager en offrant par exemple des morceaux de sa nourriture à un autre enfant;
  • reconnaître la routine et l’horaire de la journée et sera mécontent lorsqu’un changement surviendra, car il aime les choses prévisibles;
  • se montrer à l’aise ou apeuré selon les circonstances. Par exemple, il pourra avoir peur du noir.

Comment l’aider à progresser?

Votre enfant a une personnalité unique qui se développera à son propre rythme. Mais vous pouvez contribuer à favoriser ce développement en mettant en pratique l’approche parentale Réconforter, jouer et enseigner. Cette approche a été conçue pour s’intégrer facilement à votre routine quotidienne. Adapté à l’âge actuel de votre enfant, le tableau ci-dessous vous donne des exemples de petits gestes bénéfiques à son développement affectif.

Réconforter
Lorsque vous nommez ses sentiments en disant, par exemple : « Tu dois être triste, puisque tu pleures! »,
 
votre enfant apprend les mots qui permettent de décrire ce qu’il ressent.
Lorsque vous lui proposez des moyens de réagir et que vous lui dites, par exemple : « Quand tu es en colère, viens me voir pour que je t’aide! »,
 
votre enfant se sent soutenu et rassuré de constater qu’il est possible de faire quelque chose.
Jouer
Lorsque vous lui chantez des chansons qui décrivent certaines émotions, comme Si tu aimes le soleil, frappe des mains,
 
votre enfant associe petit à petit des émotions à certains comportements.
Lorsque vous lui lisez des histoires qui traitent de différentes émotions et que vous en discutez simplement avec lui, du point de vue des personnages,
 
votre enfant comprend petit à petit ce qui peut rendre une personne triste ou joyeuse, ce qui peut la mettre en colère, etc.
Enseigner
Lorsque vous remarquez qu’il est contrarié et que vous intervenez pour l’aider à comprendre ce qu’il ressent,
 
votre enfant apprend qu’il peut compter sur votre aide.
Lorsque vous lui proposez plusieurs solutions pour l’aider à affronter ce qu’il ressent,
 
votre enfant adopte petit à petit des stratégies qui lui permettent de faire face à ses sentiments.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Stéphanie Duval, professeure en éducation préscolaire à l’Université du Québec à Chicoutimi
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Décembre 2015

 

Photo : iStock.com/NiDerLander

À lire aussi