Les dessins de votre enfant parlent-ils?

Les dessins de votre enfant parlent-ils?
En dessinant, votre tout-petit dévoile une partie de son univers. Mais ça ne veut pas dire qu’un message se cache derrière chacun de ses dessins.

En dessinant, votre tout-petit dévoile une partie de son univers. Mais ça ne veut pas dire qu’un message se cache derrière chacun de ses dessins.

Claire, 4 ans, aime beaucoup dessiner sa famille. Récemment, elle a fait un dessin où sa soeur de 3 ans était beaucoup plus grande qu’elle. « J’ai pensé que c’était parce que sa soeur avait de l’importance pour elle, qu’elle l’aimait très fort », dit la maman des filles, Kristell. Et si c’était plutôt parce que Claire aurait aimé redevenir petite? Après tout, au moment où elle a fait ce dessin, ses parents lui disaient souvent de faire attention à sa petite soeur.

Plusieurs livres et sites Internet expliquent comment décoder les messages de l’enfant par ses dessins. Toutefois, il est préférable d’éviter de prendre tout cela trop au sérieux, car il s’agit de généralités et non d’une science exacte. « Même si un trou dans un tronc d’arbre peut parfois évoquer un traumatisme, votre enfant a peut-être simplement voulu dessiner un nid pour une famille d’écureuils », indique Pierre Plante, psychologue, art-thérapeute et professeur au département de psychologie de l’UQÀM.

Même chose pour les couleurs. S’il y a beaucoup de noir ou de rouge dans les dessins de votre enfant, vous pourriez croire que c’est un signe d’agressivité ou de colère. Mais ce n’est pas toujours le cas. « Le choix des couleurs est quelque chose de trop personnel pour y associer des codes », affirme le psychologue et art-thérapeute.

Il est vrai que les psychologues, par exemple, utilisent parfois le dessin à des fins thérapeutiques. « Mais une seule image ne suffit pas pour comprendre ce que vit un enfant, souligne Pierre Plante. Il en faut plusieurs, car c’est la répétition de certains éléments qui peut donner des indices. De plus, on ne lit pas dans des dessins comme dans une boule de cristal. Il faut écouter l’enfant et tenir compte de son contexte de vie. »

L’interprétation des dessins d’enfants devrait être laissée à des spécialistes.

Son avis : écouter ce que votre enfant raconte à propos de son dessin au lieu d’essayer d’y trouver un sens. Par exemple, demandez-lui de vous parler de ce qu’il a dessiné, sans insister. « Cela l’encouragera à continuer à dessiner », dit le psychologue. Au contraire, il pourrait ne plus avoir envie de dessiner s’il a l’impression de passer un examen chaque fois qu’il le fait.

Pour votre enfant, dessiner est d’abord une activité agréable. Et, oui, ses dessins vous disent quelque chose sur lui. Ils donnent des informations sur ce qui le passionne, ce qu’il a fait aujourd’hui, ce qu’il a vu, ce qu’il a trouvé beau, ce qu’il aimerait faire, ce qui lui fait peur, etc.

Cette activité l’aide aussi à exprimer et à gérer ses émotions, qu’elles soient positives (ex. : offrir un dessin à grand-maman pour lui montrer son amour) ou plus négatives. Pierre Plante donne l’exemple d’un garçon de 4 ans qui venait d’avoir une petite soeur. « Il a fait un dessin montrant son ami imaginaire fâché contre le bébé. C’était sa façon d’exprimer qu’il trouvait difficile de partager sa place. »

Naitre et grandir.com

Source : magazine Naître et grandir, septembre 2016
Recherche et rédaction : Nathalie Vallerand
Révision scientifique : Josiane Caron Santha, ergothérapeute

 

Photo : iStock.com/ Georgijevic