Super, maman est malade!

Super, maman est malade!

Crédit photo: Catherine Goldschmidt Je suis clouée au lit. Interdiction de marcher, le temps que mon genou douloureux guérisse un peu. Évidemment, mes enfants sont ravis. Ma fille peut jouer au docteur avec moi en paix sans craindre de me voir disparaître au bout de deux minutes à cause d’un lavage à faire, d’un souper à préparer ou d’un texte à finir. Je suis entièrement à sa merci. Elle peut partir le temps qu’elle veut pour me préparer une bonne salade au poulet en plastique biologique (c’est le dernier plastique à la mode, vous ne saviez pas?!), elle est certaine de me retrouver à la même place.

Massages, câlins, confidences, bisous, verres d’eau avec glaçons, débarbouillette humide, re-bisous, j’ai droit à la totale incluant quelques examens aux résultats parfois douteux: j’ai DEUX belles dents, j’ai peut-être une otite, je n’ai pas les yeux qui coulent, mais j’ai les cheveux qui poussent (ça me rassure). Comme ma maman habite loin et qu’elle ne peut pas venir me consoler alors Mademoiselle Docteure m’a prêté son toutou préféré (il lui en reste 11 autres, pas de panique).

- Tu veux faire quoi comme métier plus tard, ma chérie?

- Heuuuu? Guitare électrique!

- Bizarre, j’aurais parié sur autre chose.

Côté fils, j’ai eu droit à un : « WOW, trop cool : des béquilles! T’es trop chanceuse, maman. »(Je cache ma joie, tu n’as pas idée, mon grand). Quand elles ne sont pas sous mes bras pour m’aider à me déplacer, mes béquilles expriment donc leur vraie nature entre les mains de mon garçon. Ce matin, l’une d’elles a fait office de mitraillette pour empêcher quiconque de rentrer dans la salle de bain pendant que je me lavais les dents (j’en ai juste deux, j’y tiens). Hier soir, après une tentative avortée de se transformer en échasses, les dames de fer ont servi de pont à une bande de Schtroumpfs en détresse pour finir en longue vue de pirates en quête d’île au trésor au fond du bac à linge sale.

Sincèrement, je remercie mes enfants. Grâce à eux, je sais désormais qu’une béquille c’est mieux qu’un couteau suisse, et que pour soigner les mamans, une guitare électrique, c’est bien plus efficace qu’une infirmière!

Catherine Goldschmidt
Je suis une drôle de maman qui adore dénicher ou inventer des jeux simples et peu coûteux pour amuser les enfants.
Toutes les chroniques de l'auteur