Sèche tes pleurs

Sèche tes pleurs
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Si seulement tous les chagrins de mes enfants disparaissaient aussi facilement!

Blanche pleure à en fendre l’âme. Ses cris retentissent aux quatre coins de la maison.

- Tu veux un bisou?

Elle hoche la tête à plusieurs reprises et chasse les larmes qui déboulent ses joues à la queue leu leu. Rapidement, elle trouve refuge dans mes bras et le baiser de maman agit comme une potion magique qui chasse sa douleur.

Si seulement tous les chagrins de mes enfants disparaissaient aussi facilement!

Avec Clémentine, l’humour est efficace pour désamorcer une situation. Mon aînée adore que je fasse des pitreries. Et même si elle affirme que je ne suis pas drôle, elle finit toujours par détourner le visage pour ne pas que je voie son envie de rire. J’ai mis quelques années à comprendre que j’envenimais la situation en essayant de la comprendre ou de la raisonner avec mes mots. Elle ne faisait que répéter mille fois la même chose, sur tous les tons. Quand elle a du chagrin, elle veut se faire distraire.

Quant à Simone, n’essayez surtout pas de faire une blague pour lui remettre un sourire aux lèvres. Votre comportement lui donnerait l’impression que vous riez d’elle. Elle se renfrognerait de plus belle. Ma Bobinette a besoin de verbaliser son chagrin. M’asseoir en silence et lui tendre l’oreille est le meilleur moyen de la voir sourire à court terme.

Pour Blanche, c’est la proximité physique qui fonctionne le mieux. Elle a besoin de s’arrimer à mon port pour se ravitailler de bonne humeur. Après quelques instants à se faire câliner, elle demande toujours qu’on la chatouille. Envolé, le chagrin!!

Et Léonard? Je verrai bien dans quelques années. Je n’ai pas encore résolu l’énigme…

Et vous? Savez-vous toujours quel geste poser ou quelle parole prononcer pour apaiser vos enfants? Qu’est-ce qui fonctionne bien chez vous?

 

Photo : iStock.com/Steve Debenport

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet