Le père Noël n'existe pas

Le père Noël n'existe pas
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Clémentine avait 5 ans la première fois qu’elle a émis un doute concernant l’existence du père Noël.

Clémentine avait 5 ans la première fois qu’elle a émis un doute concernant l’existence du père Noël.

Celui à la télé et celui du centre commercial n’avaient pas la même barbe. Un avait des lunettes, alors que l’autre n’en avait pas. Elle était perspicace. Elle affirmait aussi qu’il était impossible qu’un gros monsieur se glisse par notre cheminée pour laisser des cadeaux au pied du sapin. Tout comme il était impensable qu’un être humain parcoure la planète entière en une seule nuit.

On a invoqué la magie de Noël et prétexté l’embauche de substituts pour aider le vrai père Noël qui est débordé à l’approche du 25 décembre. On a évité de répondre ou contourné le sujet habilement. On voulait prolonger le plaisir quelques années encore…

Malgré nos efforts pour entretenir le mythe, la magie s’est envolée. Mon coeur de maman a soupiré… déjà??!! J’espérais qu’elle y croit un peu plus longtemps.

Je ne me rappelle pas le moment où j’ai personnellement compris que le père Noël n’existait pas. Mais je me rappelle mon émerveillement lorsqu’on rentrait de la messe de minuit et que les cadeaux étaient apparus comme par magie sous le sapin, alors qu’ils n’y étaient pas à notre départ. Avant de partir pour l’église, ma mère se chargeait de les déposer en vitesse et de nous rejoindre dans la voiture familiale. C’est également elle qui m’a raconté, bien des années plus tard, que j’ai cru au père Noël jusqu’à 7-8 ans et que c’est mon frère aîné qui a vendu la mèche.

Je me suis donc mise à craindre que Clémentine dévoile la vérité aux plus jeunes. Mais non. Jusqu’à présent, elle est complice avec nous. Elle joue tellement bien son rôle qu’à l’occasion, j’ai l’impression qu’elle y croit encore. C’est une bonne comédienne.

Si je vous raconte tout ça, c’est pour vous faire comprendre pourquoi je suis émue chaque fois que Léonard s’extasie devant notre sapin de Noël. Pourquoi je souris tendrement quand il pointe la porte des lutins qui est apparue comme par magie le week-end dernier dans notre salon. Pourquoi j’ai hâte de voir son visage ébahi à l’apparition des cadeaux sous le sapin. C’est parce que maintenant je sais que le père Noël n’existe pas pour toujours et que chaque Noël doit être vécu au maximum.

Et vous? Jusqu’à quel âge vos enfants ont-ils cru au père Noël? Êtes-vous triste quand ils découvrent que le père Noël n’existe pas ou êtes-vous soulagés qu’ils connaissent enfin la vérité?

 

Photo : GettyImages/praetorianphoto

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Toutes les chroniques de l'auteur