Ma non-résolution pour 2016

Ma non-résolution pour 2016
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je prends rarement des résolutions, car la moitié du temps je n’arrive pas à les maintenir et elles tombent dans l’oubli. Et si cette année on prenait une non-résolution?

Je regarde mes trois filles marcher sur le trottoir. Elles ont choisi elles-mêmes leurs mitaines et tuques dans le bac dédié aux vêtements d’hiver. Elles ont l’air de trois bonbons multicolores. Leurs habits de neige dépareillés nous assurent presque une visibilité dans le noir tellement le mélange de couleurs est choquant pour l’œil. Mon regard se porte ensuite sur le contenu de la poussette que je fais rouler devant moi. Léonard vient de s’endormir, un léger sourire aux lèvres.

J’inspire profondément…

Prendre une marche au grand air me fait du bien. À défaut d’avoir l’énergie pour courir un marathon avec mes enfants sur les épaules, je viens de nous offrir une heure de ballade. Je l’avoue, l’arrêt à la chocolaterie a grandement facilité l’acceptation de ma proposition par les enfants. N’empêche, on bouge, on fait de l’exercice.

Sur le chemin de la chocolaterie, Simone propose de jouer à « Jean dit… ». L’activité se transforme en véritable cours d’aérobie extérieur, car Jean dit de sauter comme un kangourou, Jean dit de danser le twist et Jean dit d’avancer comme un soldat en levant les genoux bien haut. Je réalise que je n’ai aucune excuse pour être sédentaire. L’exercice physique est facilement intégrable dans ma vie de famille avec des jeux. Je constate aussi que mes enfants ont besoin de dépenser de l’énergie. Elles semblent heureuses de notre activité.

Avant d’arriver à la maison, tout le monde sourit. Les dernières 60 minutes se sont passées sans cris, sans chicane, et ont filé à la vitesse de la lumière.

J’aimerais bien faire ça plus souvent en 2016 : bouger et prendre l’air.

Je prends rarement des résolutions, car la moitié du temps je n’arrive pas à les maintenir et elles tombent dans l’oubli. Et si cette année on prenait une non-résolution? Si, plutôt que de chercher à effacer un défaut ou corriger une mauvaise habitude, on cherchait plutôt à inclure quelque chose de positif dans notre vie de famille? Par exemple, cette année, je n’ai pas l’ambition de perdre les kilos en trop laissés par mes grossesses. Vraiment trop déprimant comme objectif! J’espère juste trouver du temps pour bouger un peu plus et jouer dehors. Parce que ça me fait du bien entre les deux oreilles. Et si je perds un kilo ou deux au passage, ça ne sera qu’un boni!

Et vous? Quelle pourrait être votre non-résolution familiale pour 2016?

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Toutes les chroniques de l'auteur