Les «showers» pour les filles: c’est terminé!

Les «showers» pour les filles: c’est terminé!

iStock_000032878024SmallLa fin de semaine dernière, nous sommes allés à Québec, en famille, pour prendre part au « shower » de 2 personnes qui nous sont chères : le parrain et la marraine de notre petit dernier, qui attendent pour bientôt leur premier enfant.

L’idée de base était que l’événement soit dédié à la future maman. Dès le départ, je trouvais cela un peu douteux comme concept. Mais comme la testostérone était bien peu présente dans les préparatifs de cette journée, je me voyais plutôt mal monter aux barricades et jouer au mâle offensé.

L’histoire allait basculer d’elle-même.

Une fois sur place, comme si ça allait de soi, l’attention des invités s’est portée sur le couple. Sur les deux, de façon assez égale.

Évidemment, l’une des bedaines avait plus de charme que l’autre, mais ça, personne ne s’en étonnera!

Au fond, ils seront tous les deux parents. Ils vivront les grandes joies, les petites peines et les multiples inquiétudes liées à la parentalité ensemble.

J’ai l’impression que les « showers » traditionnellement organisés par les filles et pour les filles sont en train de se métamorphoser en une célébration où les hommes sont non seulement les bienvenus, mais où leur présence est de plus en plus souhaitée.

C’est aussi ce que les gens qui me suivent sur ma page Facebook Un gars, un père m’ont dit ressentir lorsque je leur ai posé la question il y a quelques jours : les « showers » ne sont plus du tout réservés à la gente féminine!

Je suis heureux d’observer ce changement de mentalité parce que, dans la plupart des cas, les gens deviennent parents en équipe. En se voyant comme un duo dans lequel chacun a un rôle aussi important que l’autre à jouer, ils risquent de s’impliquer pleinement, de communiquer davantage, de mieux se comprendre et de se compléter plus efficacement.

Alors, si les « showers » soulignent l’arrivée imminente d’un bébé, profitons-en pour en faire une célébration qui s’adresse aux 2 sexes!

Mais, une petite précision en terminant : mesdames, si vous avez décidé de nous intégrer à vos « showers » en espérant que l’on en fasse de même dans le cadre de nos enterrements de vie de garçon, vous vous êtes mis le doigt dans l’oeil!

Découvrez davantage de billets de Jean-François en visitant son bloguepersonnel.



 

 

 

 

 

Jean-François Quessy
Je suis un père passionné de deux garçons et je travaille comme thérapeute en relation d'aide.
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet