Le bonheur des exceptions

Le bonheur des exceptions

Il y a plein de règles dans notre famille : se laver les mains avant de manger, ne pas manger de bonbons sans permission, ne pas mettre les doigts dans son nez en public, ne pas me parler quand je suis au téléphone, ranger ses souliers, ne pas dire de gros mots, ranger son bol après avoir fini de manger, m’appeler Dieu au lieu de maman (je blague, évidemment), etc.

Et puis, il y a les exceptions. Celles qui pimentent ma vie familiale et me rappellent que celle-ci n’est pas un long fleuve tranquille (tant mieux), que je ne vis pas dans un magazine (dommage!) et que j’ai beau faire de mon mieux pour que tout soit parfait, c’est parfaitement...impossible!

Alors, oui, malgré toutes les règles qui régissent notre maison, il arrive parfois que nous ne les suivions pas. Comme ce dimanche matin où j’ai découvert mes enfants assis devant la télé en train de manger des bonbons. Des tas de bonbons rouges, verts, jaunes reçus en cadeau la veille. J’ai froncé les sourcils, mais quand j’ai vu tous leurs toutous assis en rang d’oignons devant eux, je n’ai pas pu m’empêcher de sourire et de les laisser se régaler dans leur cinéma improvisé.

Une fois de temps en temps, on sort ainsi des sentiers battus. Mes enfants l’apprécient d’autant plus que cela n’arrive pas souvent. Dans certaines occasions, ils sont même partants pour que l’exception ne devienne jamais une règle. Je m’explique.

J’adore cuisiner, mais pas tout le temps. Mes plats sont souvent délicieux, mais parfois non pour diverses raisons (pas envie, erreur d’ingrédient, cuisson trop longue, etc.). Chaque année, l’anniversaire de mon fils tombe dans une période professionnellement très occupée pour moi, il est donc rare que je fasse moi-même son gâteau de fête, mais cette année, j’ai eu le temps et l’envie de le faire. J’ai donc choisi une longue et belle recette avec plein d’étapes compliquées à préparer. Ça m’a pris 4 heures! Il était drôlement beau. Après y avoir goûté, nous avons néanmoins décidé, d’un commun accord, que mon initiative resterait une exception à ne jamais reproduire!

Catherine Goldschmidt
Je suis une drôle de maman qui adore dénicher ou inventer des jeux simples et peu coûteux pour amuser les enfants.
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet