Jamais trop tôt pour parler à bébé!

Jamais trop tôt pour parler à bébé!
Par Geneviève Doray, Directrice, Naître et grandir

Dès sa naissance, bébé a tout en place dans son cerveau pour apprendre à parler! Déjà, dans le ventre de sa maman, il entend bien les voix; et il peut reconnaître celles qui lui sont familières, après sa naissance. Saviez-vous qu’à 4 jours seulement, bébé distingue sa langue maternelle et qu’à 1 mois, il différencie des contrastes de consonnes comme /pa/ et /ba/ ?

On vous dit qu’il est trop petit pour comprendre? Expliquez-leur que son cerveau a besoin d’entendre parler pour que ses circuits neuronaux, impliqués dans le langage, puissent se connecter.

En moyenne, un bébé apprendra 5 nouveaux mots par jour de l’âge de 8 mois à 6 ans. Et ces mots, c’est nous qui les lui apprenons en lui parlant!

En plus, ce n’est pas les occasions qui manquent! On peut lui parler pendant qu’on le nourrit, on peut lui parler pendant qu’on le change, on peut lui parler pendant qu’on l’habille, on peut lui parler pendant qu’on lui donne son bain, on peut lui parler pendant qu’on joue… Parlons-lui tout le temps! Dans le fond, on n’a qu’à lui décrire ce qu’on fait ou ce qu’on voit… Et si vous ne savez plus quoi lui dire, faites comme moi : lisez une histoire ou chantez une comptine ou une chanson!

N’oublions pas que si notre enfant développe de bonnes capacités de communication, il sera mieux préparé pour son entrée à l’école. Raison de plus pour lui parler, non?

Si vous avez des questions ou des inquiétudes sur le développement langagier de votre enfant, n’hésitez pas à en parler à votre médecin ou encore, consultez l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec qui pourra vous orienter vers des ressources appropriées.