Être parent, c'est être semeur de magie

Être parent, c'est être semeur de magie
En tant que parent, l’une des plus grandes chances que j’ai, c’est assurément d’avoir le pouvoir de faire briller les yeux de mes enfants, parfois par de simples petits gestes.

En tant que parent, l’une des plus grandes chances que j’ai, c’est assurément celle d’avoir le pouvoir de surprendre mes enfants et de faire briller leurs yeux, parfois par de simples petits gestes.

Et, à l’approche de Noël, les « semeurs de magie » comme vous et moi faisons un travail drôlement important puisque nous marquerons peut-être l’imaginaire de nos petits pour le reste de leur vie…

Profiter de la naïveté

Ce qu’il y a de beau avec les enfants, c’est qu’ils sont encore naïfs et faciles à émerveiller. Raison de plus pour s’en donner à coeur joie et semer de la magie! Leurs réactions sont tellement gratifiantes! C’est probablement ce qui explique que nous sommes aussi nombreux à avoir adhéré à la légende des lutins qui jouent de mauvais tours.

Mettre soi-même le bordel dans la maison une fois que les enfants sont couchés… Il faut être de véritables « semeurs de magie » pour faire quelque chose comme ça!

C’est le même principe que la fois où mon père avait pris le temps de monter sur le toit de la maison, un 24 décembre au soir, pour tracer de grandes lignes de traîneau dans la neige aux côtés de ses grosses traces de bottes. J’avais probablement 5 ou 6 ans. Pourtant, 30 ans plus tard, je me souviens encore à quel point mon frère et moi étions restés bouche bée lorsque mes parents nous avaient montré cette « preuve » que le père Noël venait bel et bien de passer!

Les « semeurs de magie », nous avons cette chance de pouvoir créer des souvenirs exceptionnels en tissant des histoires fabuleuses.

Les traditions

Les traditions que nous instaurons sont aussi une autre façon de semer de la magie; que ce soit la popote familiale en pyjama, les après-midi « cinéma » sur un matelas gonflable dans le salon ou les balades en traîneau lors des premières neiges.

Nul besoin que ce soit compliqué!

Ici, nous venons tout juste d’instaurer une nouvelle tradition annuelle à laquelle nous pensions depuis un bout de temps : pour la première fois, nous sommes allés choisir un sapin naturel. C’est simple, mais le fait de partir en famille pour aller choisir notre arbre, de se balader entre les sapins (de changer 30 fois d’idée – petite pensée pour ma tendre moitié ici!), de terminer avec des beignets frais, du chocolat chaud et un feu de camp…

Ce fut magique, ça aussi, et je suis convaincu que nous répéterons l’expérience!

Certes, il est vrai que le rôle de parent vient avec son lot de stress, d’angoisses et de responsabilités, mais lorsque je sème de la magie, je ne pense à rien d’autre qu’aux étoiles que je m’apprête à voir pousser dans le regard de mes garçons.

Et ça me fait probablement autant de bien qu’à eux!

 

Jean-François Quessy est aussi l’auteur du blogue  Un gars, un père.

 

Photo : Jean-François Quessy

Jean-François Quessy
Je suis un père passionné de deux garçons et je travaille comme thérapeute en relation d'aide.
Toutes les chroniques de l'auteur