Enfants surpris en flagrant délit!

Enfants surpris en flagrant délit!
Soudainement, les petites autos ont cessé leur vacarme. La maison est devenue mystérieusement calme…

C’est arrivé hier soir. Ma conjointe et moi préparions le souper en faisant des allers-retours pour ranger des choses dans notre chambre à coucher. Nous étions bien occupés et, pendant ce temps, nos garçons jouaient au salon en faisant rouler des voitures (et en les faisant parfois aussi voler jusqu’à ce qu’elles s’écrasent sur le mur afin de tester nos limites!).

Soudainement, les autos ont cessé leur vacarme. La peinture du mur a eu droit à une pause et la maison est devenue mystérieusement calme.

— Que sont-ils en train de faire comme mauvais coup? nous sommes-nous demandé.

Ils n’avaient encore jamais dessiné sur les murs. Ils n’avaient encore jamais percé le sofa avec une paire de ciseaux. Ils n’avaient encore jamais mis le chat au four…

Nous nous sommes donc approchés sur la pointe des pieds comme l’auraient fait deux artistes des Grands Ballets canadiens, longeant le corridor et craignant quelque peu la découverte que nous ferions une fois arrivés au bout.

À notre grand étonnement, ils étaient assis côte à côte et notre plus vieux était en train de lire une histoire à son petit frère, le plus sagement du monde. Rien de moins, et rien de dramatique!

Wow! Quel beau spectacle!

Du haut de ses 4 ans (5 dans quelques jours), pour la première fois, l’aîné avait pris l’initiative de faire plaisir au plus jeune en imitant ce que nous faisons quotidiennement avec eux.

Il laissait ainsi libre cours à son imagination, mettait ses propres mots sur les images, et au lieu de se chamailler pour un bouquin (comme c’est parfois le cas dans toutes les familles), tous deux semblaient passer un moment privilégié ensemble.

Je m’en serais voulu de ne pas immortaliser ce moment, mais j’ai dû agir très discrètement pour ne pas les déconcentrer. Après coup, je me suis dit que j’aurais pu faire une bonne carrière de paparazzi!

Il en faut parfois si peu pour combler des cœurs de parents et les remplir d’une grande fierté!

J’espère que nous aurons la chance de les « surprendre » de la sorte à plusieurs reprises.

 

Jean-François Quessy
Je suis un père passionné de deux garçons et je travaille comme thérapeute en relation d'aide.
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet