Le contenu de la couche

Le contenu de la couche
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Changer des couches est pratiquement un emploi à temps plein avec un nourrisson. C’est même un sujet de discussion entre mon amoureux et moi.

Changer des couches est pratiquement un emploi à temps plein avec un nourrisson. Du moins, c’est la désagréable impression que l’on peut avoir dans les premières semaines de vie de bébé. Jamais les mots caca, urine, selle, pipi et crotte n’ont autant fait partie de ma vie qu’après la naissance d’un enfant. Au même titre qu’on s’intéresse à ce que bébé ingère, on surveille attentivement ce qui ressort de son corps.

Avec quatre enfants, j’en ai vu de toutes les couleurs! (Sans jeux de mots.) Je me rappelle les fonds de couches orangés de Clémentine qui était déshydratée. Ma surprise devant le noir verdâtre du méconium et le jaune moutarde soutenu des premiers cacas de bébés allaités. Les selles beiges et odorantes de Blanche lorsqu’elle combattait un virus. L’absence de caca dans la couche d’une Simone constipée. La quantité de déchet que peut produire un aussi petit corps, etc.

Le contenu de la couche nous en dit long sur l’état de santé des petits. C’est même une des premières informations demandées par le pédiatre lors d’une visite : est-ce que bébé mouille bien ses couches? Combien de fois par jour? Changer la couche est donc un geste important qui permet de surveiller la santé de bébé. Mais au quotidien, c’est parfois aliénant…

J’ai un peu honte de l’avouer, mais à l’occasion, c’est même un sujet de discussion entre mon amoureux et moi. Je sais, il serait beaucoup plus romantique d’écrire que mon couple rêve de voyages à l’étranger, qu’on discute de l’actualité lorsqu’on se retrouve à deux ou qu’on échange sur nos plus récentes lectures. La vérité, c’est que souvent, je renseigne mon amoureux concernant l’élimination de nos enfants. Lorsqu’on se texte, on utilise à l’occasion l’émoji représentant « une crotte de chien ». Je vous rassure, seul mon conjoint a droit à ces comptes rendus. ;-)

Vous vous questionnez peut-être sur le pourquoi de ce sujet? Blanche est à l’étape de l’abandon des couches et bébé Léonard est constipé. Ou pas. Ça dépend du spécialiste à qui j’en parle. Il ne fait qu’une selle par semaine. Ce qui est rare pour un bébé allaité exclusivement. Ça m’a grandement angoissée au départ puisque c’est survenu du jour au lendemain. Vous avez déjà vécu ça?

Et vous? Le contenu de la couche de vos enfants vous inquiète-t-il? Vous a-t-il déjà surpris? Est-ce un sujet de conversation pour vous? Si oui, avec qui en discutez-vous?

 

Photo iStock.com/Sudowoodo

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Toutes les chroniques de l'auteur