1 000 $ à la poubelle!

1 000 $ à la poubelle!
Par Geneviève Doray, Directrice, Naître et grandir

À ne pas manquer, dans le numéro d’octobre de Naître et grandir, un dossier de 10 pages sur l’argent et les familles. Pour savoir où vous procurer un exemplaire gratuitement, consultez notre localisateur.

Combien dépensez-vous en moyenne pour l’épicerie chaque semaine? Selon le Dispensaire diététique de Montréal, il en coûte facilement 200$ et plus par semaine pour une famille de quatre.

istock_000014860252xsmallUn bon moyen pour économiser est de cuisiner maison davantage, entend-on régulièrement. C’est vrai que pour le même 4$ que coûte une boîte de biscuits, un sac de flocons d’avoine nous permettrait de faire 150 biscuits. J’avoue toutefois qu’il est plutôt rare, à part dans le temps des Fêtes, que je fasse mes biscuits. Mais, autrement, je ne m’en tire pas si mal. Je passe une bonne partie de mon dimanche dans la cuisine à préparer des repas, ce qui m’évite de me retrouver à payer trois fois plus cher un poulet rôti en revenant le soir à 18 h…

D’accord, le prix des aliments a augmenté, mais faire l’épicerie coûte cher aussi parce qu’on gaspille beaucoup. Il semblerait que nous gaspillons environ 10 fois plus que dans les années 1970! Nous n’aurions même pas toujours conscience de la quantité de nourriture qu’on jette. On se laisse tenter par une offre «2 pour 1» proposée au supermarché qu’on finit par ne pas manger. On achète plus que ce dont on a besoin pour ne pas retourner à l’épicerie ou parce que les rabais sont alléchants. On balance le pot de yogourt à la poubelle, effrayé par la date d’expiration. On oublie des choses au fond du tiroir à légumes ou dans le congélateur. On jette des fruits qui ont mûri trop vite alors qu’ils seraient délicieux en smoothie, par exemple.

C’est l’équivalent de 1 000 $ en nourriture que nous mettrions ainsi à la poubelle chaque année! Je ne sais pas pour vous, mais ces sous, j’aurais bien d’autres idées pour les dépenser…

Chroniques sur le même sujet