Le bonheur d'être grand frère

Le bonheur d'être grand frère
1 février 2017
Je me souviendrai toujours de la réaction de mon garçon lorsque nous lui avons annoncé que j’étais enceinte.

Je me souviendrai toujours de la réaction de mon garçon lorsque nous lui avons annoncé que j’étais enceinte. En fait, ça s’est fait sous forme de devinette et d’une couche pour nouveau-né emballée dans une petite boîte de la grosseur d’un iPod (il n’avait que cette idée en tête!).

En découvrant son contenu et après avoir validé à trois reprises ma réponse à son « T’es enceinte?! », l’émotion a pris le dessus sur l’excitation. Je ne me rappelle pas avoir vu mon fils aussi ému, heureux, fier. Ce grand bonhomme de 13 ans allait devenir grand frère et je savais que je venais de lui offrir le plus beau cadeau.

Ce désir était bien présent pour lui. Il m’en avait parlé à quelques reprises, dans des périodes différentes. J’avais malgré tout quelques appréhensions. Développerait-il la crainte de « perdre sa place »? Allait-il être impatient et intolérant face aux pleurs du bébé? Au-delà de sa compréhension des besoins d’un nouveau-né, accepterait-il de ne plus recevoir toute notre attention de façon exclusive? Allait-il être jaloux…

Il était déjà attentionné à mon endroit, mais il l’est devenu encore plus, caressant mon bedon pendant toute ma grossesse, nous aidant à préparer la chambre du bébé, fier d’annoncer l’arrivée de son petit frère, fébrile à l’approche du grand jour. Quand il l’a pris dans ses bras pour la première fois, le regard qu’il a posé sur lui, sa façon de lui parler, la tendresse qui se dégageait de tout son être étaient annonciateurs d’une belle aventure qui se poursuit depuis.

Son petit frère, c’est comme la prunelle de ses yeux. Son bébé. Son Amour. Il l’aime profondément et jamais il n’a manifesté de l’impatience à son endroit. À son levé, il demande Émile tout comme à son retour d’école. Il lui donne le biberon, le berce, le fait manger, lui donne son bain, lui lit des histoires… Mais pas encore de crochet à côté du changement de couche!

La différence d’âge lui donne l’avantage de vivre chaque étape avec la compréhension de ce qui se passe pour lui. Il découvre son rôle et l’assume avec toute la maturité de ses 13 ans. Ce petit frère lui apporte non seulement une grande fierté, mais un tout nouveau sentiment : il se sent responsable. Il est heureux de l’avoir dans sa vie. Certains enfants s’accommodent peut-être d’être unique, mais j’ai le sentiment que pour mon grand, c’est un grand vide qui vient d’être comblé, accompagné du constat que maintenant, il ne sera plus jamais seul.

Et vous, comment a réagi votre enfant à l’arrivée du nouveau bébé?

 

Photo : collection personnelle de Carole St-Denis

Carole St-Denis
Treize ans plus tard, j’ai accouché d'un deuxième enfant qui est en fait le quatrième garçon d’une famille recomposée. Comment je vivrai cette expérience cette fois-ci?
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (24)

  1. Tiffany 1 février 2017 à 10 h 30 min
    Quand j'ai annoncé à mon grand de 8 Ans que nous allions avoir un autre bébé, il a fondu en larme et ma dit qu'il ne voulait pas d'un bébé 🙁 Je lui est expliqué qu'il serais toujours mon grand et que je l'aimerais autant .. j'ai fais de mon mieux pour le rassurer et son père aussi quelques jours plus tard la pillule à passer et il flattait mon ventre et depuis il est super protecteur et il a très hâte de voir sa petite soeur ! Je dois avouer que sur le coup j'ai juste eu le goût de mettre un terme à ma grossesse, malgré le fait qu'elle est désiré, j'ai eu le coeur brisé à milles morceaux de voir que ça lui faisait autant de peine, je me sentais très égoïste ! 😭
  2. Carole St-Denis 1 février 2017 à 11 h 30 min
    Bonjour Tiffany, Je crois que votre beau bonhomme a eu une réaction...normale :-) Heureusement que vous n'avez pas mis un terme à votre grossesse!! Enfant unique pendant plusieurs années, il a eu peur et vous l'avez rassuré en entouré de la meilleure façon qui soit. Voyez le résultat! Il sera certainement un formidable grand-frère...Bravo et bonne fin de grossesse!
  3. Virginie 1 février 2017 à 10 h 42 min
    Je viens d'avoir une petite fille. Mon fils a 22 mois. Il l'ignorait complètement, c'est comme si elle n'existait pas, sauf lorsqu'il passe près d'elle il fait un grand détour en La regardant, je crois qu'il a peur de lui faire mal. Il est devenu tellement plus sage et indépendant depuis son arrivée. La elle a 2 semaines et il commence a Aller la voir et lui fAire un sourire quand on va le chercher à la garderie. Hier il a touché ses petits pieds. Il avait l'air de les trouver bien drôles. Quand elle pleure, il vient me dire: pleure! Avec un petit air inquiet.
  4. Carole St-Denis 1 février 2017 à 11 h 34 min
    Bonjour Virginie, Que c'est mignon! Il l'apprivoise à son rythme et vous faites bien de ne pas le bousculer dans la découverte de sa petite soeur. C'est une adaptation pour vous aussi n'est-ce pas? J'espère que tout continuera de bien se passer pour vous tous!
  5. Nadège 1 février 2017 à 11 h 12 min
    L'arrivée du petit frère en août dernier a été un peu difficile au début pour le grand frère, qui avait 3 ans et demi. "On le ramène à la maison?" nous a-t'il dit en sortant de la maternité! Aujourd'hui, c'est un vrai bonheur de les voir ensemble. Il s'occupe de son petit frère, lui donne des jouets, lui fait des spectacles... Il sait qu'on doit lui donner des jouets adaptés à son âge. Les voilà désormais dans la même chambre aujourd'hui, la cohabitation se passe très bien. Un super grand frère est né. Nous sommes si fiers. des deux.
  6. Carole St-Denis 1 février 2017 à 11 h 36 min
    Bonjour Nadège, Que vous m'avez fait rire avec "On le ramène à la maison?" Ahahaha! Ces phrases d'enfants...On peut être fières de nos grands. Ils sont beaux à voir n'est-ce pas? Bises!
  7. Myriam 1 février 2017 à 11 h 16 min
    Mon fils l'a appris à 7 ans et a lui aussi fondu en larme. Je ne peux pas dire que la pilule est passée car en plus c'est un fille et tant qu'à avoir un frère ou une soeur, il préférait avoir un frère. Faut dire qu'il est vraiment le fils à maman alors surment une crainte de perdre tous nos petits moments complices car nous faisons bc d activités ensemble. Ce qui ne le rassure pas aussi c est lorsqu'il voit la plus jeune de mon conjoint, elle est plus bougonneuse, plus demandante pour l'attention et il a peur que sa soeur soit pareil. J'essaie de lui emmené dr façon positive l'arrivée de sa soeur qui sera la semaine prochaine mais je ne vois pas bc d'amélioration. .. je risque d'avoir besoin de trucs...
  8. Carole St-Denis 1 février 2017 à 11 h 45 min
    Bonjour Myriam, Vous savez, le lien ne se fait pas toujours instantanément. Je vous dirais surtout: Faites confiance à votre garçon, rassurez-le en lui disant que votre amour ne peut se diviser; Il ne peut que se multiplier! Impliquez-le tout en demeurant à l'écoute de son rythme. Quand le bébé arrivera et qu'il la prendra dans ses bras, tout ça deviendra plus réel et même s'il ne retrouve plus l'attention exclusive qu'il avait auparavant, il va découvrir le privilège de devenir grand-frère et réalisera que vous êtes toujours là pour lui, même s'il y a un nouveau bébé. De plus, il n'y a pas deux enfants pareils! Ne vous en faites pas trop...On a souvent tendance à faire de la projection négative. Profitez de votre dernière semaine de grossesse et allez-y au jour le jour!
  9. Myriam 1 février 2017 à 11 h 50 min
    Merci de votre commentaire :) En effet je verrai surment plus lorsque la petite sera là. Lorsqu'il verra qu'il a encore des moments avec maman et que l'un n'est pas plus aimé que l'autre, ça devrait bien se replacer :)
  10. Julie 1 février 2017 à 11 h 55 min
    Mon fils avait 2ans 3mois quand son petit frère est arrivé. Il avait très hâte de le voir, et en attendant qu'il naisse se préparait en prenant bien soin de son petit bebe poupée. Le 2e a maintenant 1 mois et demi et le grand frère s'en preoccupe beaucoup, le cherche le matin pour lui demander s'il a bien dormi et lui donner son bisou ainsi qu'au retour de la garderie (parfois onnparle de bombardement de bisouxx) Est également très protecteur, lui donne sa suce lorsqu'il pleur, dit :"c'est mon petit frère a moi!", quand les autres enfants veulent l'approcher. En espérant que la relation demeure aussi positive! 😊
  11. Carole St-Denis 1 février 2017 à 12 h 05 min
    Bonjour Julie, Que c'est rassurant et réconfortant pour les parents n'est-ce pas? Votre grand garçon semble en effet très protecteur et avoir déjà la fibre paternelle bien en place! :-) Jusqu'à maintenant, les commentaires font état de "grand-frère", comme c'est le cas pour mon expérience personnelle. Je me demande, quand la fille est l'aînée, si c'est plus facile? Si l'arrivée d'un nouveau bébé passe mieux car naturellement, les filles ont cette tendance à "materner". Hâte d'avoir des commentaires à cet effet et merci pour le vôtre Julie! Que la lune de miel continue!!
  12. Caroline 1 février 2017 à 13 h 12 min
    Très bel article ! Je tenais simplement à vous dire que vous avez de très beau garçon et votre aîné vous ressemble vraiment beaucoup ! C'est fou ! Nous avons 4 enfants en bas âges et à la venu de chaque enfants ils ont tous réagit comme il l'aurait fallu . Mais aujourd'hui celui qui en retire le plus d'attention est notre petit bonhomme de 10 mois avec sa soeur aînée de presque 6 ans. Je constate qu'à cet âge l'enfant comprends et vit différemment la présence d'un bébé par le fait de bien échanger avec; jouer , lire une histoire etc...Je trouve cela touchant de vivre maintenant ses moments parce que lorsqu'ils sont plus jeune justement il réagissent par toutes sortes d'émotions et le temps est mis plus sur '' non, doucement avec bébé'' ou '' Non , c'est bébé qui jouait avec le jeu '' etc... ;-) Bonne journée!
  13. Carole St-Denis 1 février 2017 à 13 h 46 min
    Bonjour Caroline et merci pour vos gentils commentaires! Effectivement, la relation devient tout autre et on peut se permettre de les observer sans intervenir. De plus, ce que je trouve fantastique personnellement, c'est le fait qu'à leur âge, ils en garderont des souvenirs. Les voir changer et évoluer à travers l'arrivée d'un petit frère ou une petite soeur est magique. Profitez-en! Ça passe tellement vite... Bonne journée!
  14. mary-lou 1 février 2017 à 13 h 45 min
    Votre texte tombe à pic ! Notre fils a 3 ans et demi et sera bientôt le grand frère d'un autre petit garçon en mars ... il nous pose beaucoup de questions, flatte mon bedon, met des couvertures dessus ''pour pas que le bébé aie froid'', donne un bisou avant d'aller se coucher à maman, bébé bedaine et à papa et dit à tous ceux qui le croisent ''Dans la bedaine de ma maman là c'est mon petit frère !'' Bref on ignore s'il est réellement conscient de ce qui s'en vient mais pour le moment on aime le voir agir ainsi et on espère vraiment qu'il continue à garder cette attitude ! Notre plus grande crainte avant que je ne tombe enceinte (Ce qui a fait également en sorte que ça prenne du temps avant qu'on ne se décide de faire le grand saut d'en avoir un deuxième) était que notre fils se sente abandonné, négligé, mis de côté, aie l'impression d'avoir perdu sa place, etc ... cette crainte existe encore mais on tente de se dire que nous ferons tout pour ne pas qu'il ressente ces émotions-là ! Il a eu toute notre attention pendant 3 ans et demi alors j'ai peur qu'il ne trouve difficile d'avoir à partager l'attention de maman et papa avec un autre ... nous verrons bien ! On garde espoir comme on dit :-)
  15. Carole St-Denis 1 février 2017 à 14 h 09 min
    Bonjour Marie-Lou, C'est souvent abstrait pour nous pendant un certain temps lorsqu'il s'agit de notre premier bébé alors imaginez pour un enfant! Il voit votre corps se transformer, il entend qu'il deviendra grand frère mais ça prendra tout son sens lors de l'arrivée du bébé et encore, il y aura forcément une période d'adaptation. Il prend déjà soin de vous et semble se plaire dans son rôle à venir alors laissez vos inquiétudes derrière vous. Parlez-lui de l'importance de son nouveau statut, des avantages, du plaisir qu'il aura à grandir avec son bébé à venir. Il sentira qu'il est important dans ce qui s'en vient. Il aura toujours votre attention, votre soutien, votre amour, votre présence. Il apprendra à partager le temps. Soyez positive et zen, tout ira bien j'en suis convaincue!
  16. mary-lou 1 février 2017 à 15 h 07 min
    Merci ! :-)
  17. Carla Brown 1 février 2017 à 15 h 38 min
    Lorsque j'ai eu mon deuxième fils, mon premier n'avait que 15 mois alors il n'a pas trop bronché et c'est habitué très rapidement à la présence de son petit frère à la maison, il était encore bébé lui même :) J'ai eu mon troisième garçons il y a 4 mois et mes deux grands on maintenant 3-4 ans et adorent leur bébé frère. J'imagine que l'arrivée du bébé a été plus facile pour eux étant donné qu'ils ont toujours été habitué à partager maman et papa...
  18. Carole St-Denis 1 février 2017 à 15 h 46 min
    Bonjour Carla, Merci de votre partage et heureuse de voir que non seulement la famille s'est encore agrandie mais que tout va pour le mieux! Peut-être une fille la prochaine fois? :-) Bonne fin de journée!
  19. Stephanie 2 février 2017 à 07 h 20 min
    Mon garcon a 11 ans bientot 12...il ne vit pas avec moi donc le fait de savoir que j'etais enceinte l'angoissait beaucoup car evidemment il avait peur de perdre sa place...Deux semaines,avant j'accouche il a beaucoup reagi en faisant une colere avant de partir pour retourner ou il habite..mais la,il trippe ben raide a l'idee d'avoir un petit frere.il a deja hate qu'il marche et qu'il court pour l'initier au sport car mon grand est un sportif...
  20. Carole St-Denis 2 février 2017 à 11 h 01 min
    Bonjour Stéphanie, Votre commentaire me fait faire un parallèle avec la période d'adaptation qui fût différente avec les garçons de mon amoureux. Ils ne vivent pas avec nous non plus, viennent les weekends et comme je ne suis pas leur maman, ce fût plus long avant "d'accepter" l'arrivée du petit frère car chez nous, on ne parle pas de demi-frère mais de frère à part entière. Ils avaient 9 et 11 ans à l'arrivée d'Émile donc, sensiblement le même âge que votre garçon. Aujourd'hui, leur petit frère, c'est leur amour. Ils ont toujours hâte de le voir, passent du temps de qualité avec lui, l'aiment à part entière. Ils ont probablement ressenti aussi la crainte de perdre une partie de l'amour de leur père et pourtant! Ce bébé a eu un effet plus que rassembleur. Il a fait de nous une vraie famille!
  21. Marie-Soleil 11 février 2017 à 10 h 22 min
    Ma "grande" n'avait qu'un an et demi quand je suis tombée enceinte de mes jumeaux. Quand je lui ai annoncé que j'étais enceinte, elle n'a évidemment pas tout compris mais elle était contente. Quand je lui ai dit que j'avais 2 bébés dans mon ventre, elle n'arrêtait pas de me dire: on va avoir 2 bébés maman!! Tout le monde me disait de surveiller ses réactions car elle aurait sûrement l'impression de perdre sa place, qu'elle était bien petite devenir la grande sœur de jumeaux. À ma grande surprise et à mon plus grand bonheur, elle a eu une réaction très positive lors de leur naissance: tout de suite, elle s'est approprié les jumeaux, elle nous disait: c'est MES jumeaux maman! Elle a toujours eu un câlin ou un bisou pour chacun, elle leur donnait le biberon avec moi, bref elle était une vraie grande sœur, protectrice et aimante... À 2 ans!! Aujourd'hui encore, à 4 ans, elle est super avec son frère et sa sœur et elle nous dit encore parfois que sont ses jumeaux!!
  22. Carole St-Denis 12 février 2017 à 10 h 12 min
    Bonjour Marie-Soleil, Non seulement cela a dû être très rassurant pour vous mais en plus, son implication vous est certainement fort utile avec deux bébés! Magnifique de vous lire et je ne peux que vous souhaiter une belle continuité en ce sens. Merci de vos commentaires et une belle vie de famille à vous tous!
  23. Jacinthe 23 février 2017 à 20 h 14 min
    Après la naissance de mon premier garçon, je sentais un vide. Il me manquait un bébé! Ou plutôt, il manquait quelqu'un dans notre famille. 9 mois après mon premier accouchement, j'étais donc à nouveau enceinte. Mon bébé est donc devenu grand frère à 18 mois. Sa compréhension était donc très limité sur ce qui se passait, mais je suis convaincu qu'il l'a ressenti. Il nous a fait comprendre par ses comportements étranges que le jour de l'accouchement était arrivé avant même que je commence à sentir les contractions... Au premier regard sur son bébé frère, nous avons su qu'il l'attendait comme s'il l'avait toujours connu! À son âge, il n'a pas été un frère aidant ou responsable pour les soins du bébé, mais il a été son meilleur ami. Je ne sais pas si cette relation va rester présente pour toujours, mais encore aujourd'hui (3 ans plus tard) ils sont encore les meilleurs amis du monde et ça nous rempli de bonheur de les voir si complice.
  24. Carole St-Denis 23 février 2017 à 21 h 35 min
    Jacinthe, c'est magnifique de vous lire. Quel lien et complicité déjà, dès le début! Merci de votre partage!

Partager