Dessine-moi ton coeur

Dessine-moi ton coeur
Par Geneviève Doray, Directrice, Naître et grandir
3 février 2014

À ne pas manquer dans le numéro de février de Naître et grandir, un dossier sur les émotions des enfants. Pour savoir où vous procurer un exemplaire gratuitement, consultez notre localisateur.

Êtes-vous habile à exprimer vos émotions? Pour ma part, j’ai appris « sur le tard »! Dans ma famille, comme dans bien d’autres, on ne parlait pas vraiment de ce qu’on ressentait. Quel soulagement ce fut lorsque j’ai commencé à mettre des mots sur ce que je vivais!


Quand je suis devenue maman, je voulais donc que ma fille exprime ses émotions. Malheureusement, c’était difficile pour elle de mettre des mots sur ce qui l’habitait. Alors, pour éviter que ses frustrations, ses peines et ses joies restent coincées dans le fond de son cœur, je lui ai proposé des crayons. Et c’est ainsi que le dessin est devenu son moyen d’expression. Je me souviens de grosses boules noires après un repas orageux ou de feuilles pleines de beaux cœurs roses lorsqu’elle était heureuse. Encore aujourd’hui, je retrouve régulièrement un dessin sur ma taie d’oreiller ou sur mon bureau. Ni elle ni moi ne sommes pourtant très talentueuses en dessin. Mais, le résultat importe peu. Chaque petit coup de crayon nous permet de nous sentir mieux.

Avant que votre enfant soit habile à mettre des mots sur ce qu’il vit, pourquoi ne pas essayer un autre chemin?  Donnez-lui des crayons-feutres ou de la pâte à modeler, lisez-lui une histoire ou faites-lui chanter une chanson, la manière importe peu. L’important c’est seulement de lui donner l’habitude d’exprimer ce qu’il ressent…

Image : POISSON FATIGUÉ, Viviane, 4 1/2 ans

Commentaires (2)

  1. sabrina 4 février 2014 à 10 h 53 min
    Vers quel âge les enfants peuvent-ils justement être en mesure d'exprimer leurs émotions par le dessin? Est-ce que cela dépend de l'enfant? Ma fille de 3 ans ne fait encore que des bonhommes grossiers, ou carrément de gros gribouillis de bébé. Je ne m'inquiète aucunement de son développement, je suis seulement curieuse de savoir.

    Merci!
  2. Geneviève Doray, directrice web et magazine 4 février 2014 à 12 h 18 min
    Vous avez tout à fait raison de ne pas vous inquiéter de son développement! Effectivement avant 3 ans, c’est surtout, comme vous le mentionnez, le temps des gribouillages! Possible qu'il y ait des émotions qui s'y cachent, mais je crois qu'il s'agit davantage d’expérimenter de nouvelles habiletés plutôt que de s'exprimer. Dans son cas, je dirais que ça a commencé environ vers 3 1/2 ans. Son gribouillage était alors, selon les situations, plus ou moins saccadé. C'est aussi à ce moment que j'ai commencé à remarquer qu'elle choisissait souvent le noir ou le brun lorsqu'elle était choquée alors qu'elle se tournait spontanément vers le rouge, le mauve ou le jaune lorsqu'elle était contente. Si vous êtes curieuse d'en savoir plus sur le dessin d'enfant, nous avons 2 textes fort intéressants sur l'évolution du dessin chez l'enfant avant et après 3 ans. Merci de votre commentaire.

Partager